Contenu | Menu | Recherche

When you shoot, shoot. Don't talk !

Compact d'Arcadia (Le)

.

Références

  • Gamme : Nephilim
  • Sous-gamme : Nephilim - 5e édition (Légende)
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Éditions Mnémos
  • Langue : français
  • Date de publication : mai 2021
  • EAN/ISBN : 978-2-38267-008-8
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 148 pages en couleurs.

 

Description

Le Compact d’Arcadia est un supplément de contexte, publié pour Nephilim Légende, la cinquième édition du jeu de rôle Nephilim. Il est paru dans le cadre du financement participatif de la saison 2 de la gamme, consacré à la géographie occulte et intitulé Les Poursuivants d’Arcadia.

Il explore plus en détail deux des éléments constitutifs du fil rouge de cette édition : la cité occulte d’Arcadia et la figure d’Anima Mundi, l’âme du monde. Cette dernière est une entité garante du lien entre l’Axis Mundi et la Terre, permettant la circulation des champs magiques sur le Graal Terrestre. Son exploration du monde est à l’origine d’Arcadia, véritable ville-monde en expansion constante, constituée d’un ensemble de quartiers occultes hétérogènes, géographiquement éloignés et généralement nichés au cœur des villes profanes.

Le supplément s’ouvre sur une deuxième de couverture et une première page contenant une carte de l’emplacement approximatif des quadrants et quartiers arcadiens, cette illustration est également présente en fin d’ouvrage et dans le poster accompagnant l’ouvrage. Elle est suivie d’une double page de crédits, et d’une double-page de sommaire.

La première section de l’ouvrage, Le Compact d’Arcadia (26 pages), s’ouvre sur une double-page illustrée reprenant l’illustration de couverture. Elle présente en trois chapitres l’histoire, les enjeux et les éléments de règles entourant Anima Mundi et Arcadia.

  • Anima Mundi (6 pages) présente l’histoire et la nature de cette entité. On y découvre le rôle joué par Anima Mundi dans la création des quartiers arcadiens, et l’évolution progressive de ses différentes consciences autonomes au gré des rencontres effectuées et des lieux traversés. Le chapitre se clôture sur les conséquences des actions du cénacle cyphérique de Fulcanelli, un groupe occulte souhaitant s’appuyer sur l’âme du monde pour bâtir les fondations d’une paix magique et durable entre les différents acteurs du monde occulte.
  • Et in Arcadia Ego (2 pages) évoque plus en détail le statut actuel d’Anima Mundi, au lendemain des agissements du cénacle cyphérique.
  • Règles (16 pages) détaille plus en avant l’impact du cadre de la cité d’Arcadia sur les règles présentées dans Quintessence (traque, métamorphe, approches, ka-éléments, conjonctions…), tout en apportant des éléments permettant d’en mettre en scène le fonctionnement (localisation, accès et caractéristiques des quartiers, influence de la cité sur ses habitants…).

La seconde section de l’ouvrage, Les Quadrants de la Cité occulte (112 pages), s’ouvre sur une double-page illustrée reprenant l’illustration de couverture et explicitant l’organisation et les partis-pris des chapitres qu’elle contient. Ceux-ci présentent chacun l’un des sept quadrants dans lesquels se regroupent les différents quartiers arcadiens, en fonction de leurs caractéristiques géographiques et culturels ainsi que de l’influence portée par leur rattachement à Arcadia. Chaque quadrant est décrit par sa couleur (littérale et symbolique), sa sapience (les secrets ésotériques qu’il renferme), quelques quartiers et lieux majeurs, son fragment d’Anima Mundi, les factions et personnalités qui l’arpentent, ses spécificités et les avantages spécifiques que peuvent en retirer les personnages des joueurs…

  • Marqué par l’Azur, le quadrant du Ponant (16 pages) s’étend de l’ouest de l’Europe jusqu’aux États-Unis regroupés des quartiers marqués par l’exploration sous toutes ses formes (physiques, intellectuelles et artistiques). Ceux-ci peuvent ainsi se retrouver nichés au cœur de villes portuaires, de quartiers étudiants, ou de hauts-lieux de l’aviation. Particulièrement éprise de liberté, les habitants du quadrants et Tiphaine, le fragment d’Anima Mundi régnant sur celui-ci, mènent la vie dur à ceux qui veulent y imposer leur loi, mais ils sont aussi de bon conseil et sauront guider les arpenteurs à la recherche d’un lieu ou d’un objet particulier…
  • Moins hospitalier, le quadrant du Septentrion (14 pages), marqué du sable héraldique, est lui aussi tourné vers le voyage et l’exploration, dans ce que ceux-ci ont de plus mystérieux. Essentiellement situés dans les zones où la frontière entre l’urbain et le sauvage est floue des villes côtières du nord de l’Europe, ses quartiers sont placés sous le patronage de la petite fille aux allumettes. Fragment local d’Anima Mundi, celle-ci est tiraillée entre son désir de chaleur et celui d’explorer les mystères du Grand Nord où se trouverait Hyperborée, un sanctuaire kaïm mythique épargné par l’orichalque et objet de l’une des quêtes ésotériques décrites dans Quintessence.
  • Le quadrant du Midi (16 pages) marqué par le Gueules et le labyrinthe n’est pas non plus sans mystère. Tournés vers la péninsule ibérique et le continent africain, ses quartiers sont synonymes de surprises et de pertes de repères et s’ancrent dans des secteurs historiques ou dans des ensembles architecturaux modernes particulièrement labyrinthiques. Dissimulée dans ses ruelles tortueuses, le fragment connu sous le pseudonyme de la Fileuse a fait du quadrant sa toile, accroissant son contrôle des lieux et individus en son sein.
  • Associé au sinople, le quadrant de l’Orient (16 pages) s’étend du moyen-orient jusqu’aux tréfonds de l’Asie recouvrant des territoires vastes et divers. Tourné vers le futur, le quartier abrite tout à la fois les traditions les plus anciennes et les tendances les plus avant-gardistes. Les voyants et devins y côtoient Assassins et Bohémiens sous la houlette de la Prophétesse voilée, mystérieuse figure entourée d’une cour dans l’attente de son ultime prophétie. Mais l’Orient est également un quadrant en danger, partiellement établi dans des zones de guerre, obligeant ses habitants à la diaspora.
  • Le quadrant de l’Omphale (16 pages) coloré par l’Hermine et le Vair, se déploie en Europe centrale dans un territoire particulièrement marqué par la fin des empires hégémoniques. Ses quartiers sont marqués par la modernité et étroitement liés aux pratiques artistiques, jusqu’à l’apparence du fragment Mùza dont l’apparence la plus commune fait écho à sa représentation dans des tableaux de Mucha.
  • Le quadrant du Zénith (14 pages) a la particularité d’être géographiquement plus éclaté que les quadrants précédemment décrits. Ses quartiers, aux configurations originales, sont éparpillés en Europe dans des lieux réputés miraculeux.Imprégné par la foie, c’est sous les traits de l'intransigeante Mystique noire que s’incarne Anima Mundi.
  • Tout aussi dispersé, Le quadrant du Nadir (18 pages) s’enracine dans les souterrains mal famés des villes. Lié à l’argent et à la lune, il est à la fois symbole de ténèbres et d’espoir, terrain de jeu des gangs et lieu de fêtes éphémères. Ses quartiers sont régentés par l’Ombre, une mystérieuse organisation contrôlée par Penumbra, le septième fragment d’Anima Mundi aux ambitions expansionnistes et dont le sang est doté de vertus déroutantes.

L’ouvrage se clôture sur une dernière page et une troisième de couverture reprenant une carte d’Arcadia identique à celle située en deuxième de couverture et en poster.

Cette fiche a été rédigée le 22 juin 2022.  Dernière mise à jour le 12 juillet 2022.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.