Contenu | Menu | Recherche

La société pardonne souvent au criminel, jamais elle ne pardonne au rêveur (O. Wilde)

Conan

.

Références

  • Gamme : Conan 2d20
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Funforge
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2021
  • EAN/ISBN : 377-0-0015-5694-9
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 422 pages en couleurs de 285 x 220 mm.

Description

Après une page de titre et de crédits, un sommaire (2 pages) et un avant-propos des directeurs éditoriaux (Forewords, 4 pages), c'est l’Introduction (4 pages) qui débute l’ouvrage. On y retrace la vie de l’auteur de Conan, Robert Howard, et de son célèbre héros. Tout au long de l’ouvrage les chapitres sont agrémentés de citations des romans de Conan ainsi que d’illustrations pleine page.

Chapter 1 : Getting Started (4 pages' en VF Commencer l'Aventure) résume le matériel nécessaire au jeu et quelques règles essentielles. Puis Chapter 2 : Characters (42 pages, en VF Personnages) explique comment créer un personnage à travers différentes étapes de vie et différents archétypes (région d’origine, métier, classe sociale, etc), et propose deux méthodes : une méthode par choix, et une autre complètement aléatoire. C'est ensuite Chapter 3 : Skills and Talents (38 pages, en VF Compétences et Talents) qui détaille l’ensemble des compétences et des arbres de Talents, autant de capacités spéciales liées aux compétences. Chacune est décrite avec des exemples d’utilisation, de difficulté et de dépense de Momentum.

Puis Chapter 4 : Rules (14 pages, en VF  Règles) explique les règles principales du jeu : lancers de dés, difficultés, Momentum, dés de combat, complications assorti d’un exemple de jeu. Chapter 5 : Actions Scenes (28 pages, en VF Scènes d'Action) complète le précédent chapitre en détaillant le déroulement des combats, qu’ils soient physiques ou sociaux. Après avoir expliqué les distances, l’ensemble des manœuvres possibles sont étudiées tout comme les blessures et leurs conséquences. Le combat monté termine la section.

Chapter 6 : Equipment (24 pages, en VF Équipement) révèle l’économie du monde de Conan, entre troc et pièces en métaux précieux. Ensuite il développe l’ensemble des moyens de transport, avantages des bibliothèques, des armes, armures, outils divers et variés avec tableaux récapitulatifs et quelques illustrations à l’appui. 

C'est le Chapter 7 : Sorcery (36 pages, en VF Sorcellerie) qui renferme les règles de la magie, explique les différentes traditions de ce monde cruel puis explique les pouvoirs de l’alchimie et l’utilité d’avoir un mentor. Les auteurs détaillent ensuite une dizaine de sorts typiques et leurs variantes : nécromancie, invocation d’entités d’outre-espace, voyage astral, communion avec la Nature, métamorphose animale, etc.

Le huitième chapitre The Hyborian World (66 pages, en VF Le Monde Hyborien) débute par une carte en double page du monde de Conan. Les auteurs y décrivent une dizaine de grandes régions sur trois à quatre pages chacune, inspirées de notre monde antique et médiéval, comme la froide Cimmérie, les cités de voleurs comme Zamora, ou encore les déserts et les pyramides de Stygie en passant par l’île pirate de Tortage.

Chapter 9 : Gamemastering (44 pages, en VF Le Maître de Jeu) est réservé au meneur de jeu. Il livre des conseils sur la mise en scène, sur l’utilisation des règles (comme le Doom Pool et le Momentum) et en particulier sur la manière d’écrire et de mener des scénarios dans la veine des œuvres de R.E. Howard. Ils insistent particulièrement sur l’importance de “couper les moments ennuyeux” et de débuter les histoires en pleine action. Le chapitre explique aussi qu’il ne vaut mieux pas narrer les voyages et livre des règles pour faire évoluer les personnages entre deux histoires : célébrité, perte de richesses, commerce, rencontres imprévues, etc. Le chapitre se termine sur les règles d’expérience.

Chapter 10 : Encounters (54 pages, en VF Rencontres) est un bestiaire et une galerie d’ennemis. Une quarantaine de créatures et PNJs sont ainsi décrits avec illustration et caractéristiques. On trouve ainsi des tribus Pictes, des voleurs, des araignées géantes, des hommes-serpents, des loup-garous et autres démons invoqués par des sorciers.

Le chapitre se termine par les profils de personnages célèbres de la saga à commencer par Conan lui-même, Thot-Amon ou encore Bêlit, la reine pirate.

Chapter 11 : Vultures of Shem (22 pages, en VF Les Vautours de Shem) est une aventure d’introduction. Les personnages sont les derniers survivants d’une immense bataille dans le désert de Shem. Ils découvriront bientôt d’étranges ruines dans une oasis et ses goules mangeuses de chair… Enfin, Chapter 12 : Heroes of the Age (30 pages, en VF Héros de l'Âge Hyborien) complète le chapitre 10 avec une nouvelle galerie d’une vingtaine de PNJ inspirés par les souscripteurs ayant permis au jeu d’être financé.

Dog Brothers and Sword Sisters (9 pages, en VF Chiens de Guerre et Sœurs d'Épée, 2 pages) liste tous les souscripteurs et les playtesters du Kickstarter VO (ou Ulule VF). une table de référence de 3 pages en VF, l’Index (3 pages), la fiche de personnage vierge (3 pages) et 2 pages de publicité terminent l’ouvrage.

Les intérieurs de couverture présentent la carte du monde et des illustrations pleines pages (2 pages).

Cette fiche a été rédigée le 20 décembre 2021.  Dernière mise à jour le 27 février 2022.

Critiques

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

J'aime le système 2d20 que j'ai découvert avec Star Trek, mais je trouvais la version Star Trek un peu sèche en termes d'évolution des personnages. Là, j'ai trouvé mon bonheur avec Conan, on peut faire évoluer les personnages en augmentant leurs compétences, en complétant les arbres de talent ou en augmentant les chances de critiques, il y a de quoi dépenser des milliers d'XP et de créer des personnages héroiques dans un ou plusieurs domaines.

J'ai pas mal pratiqué le genre sword and sorcery avec des systèmes plus simples, comme Barbarians of Lemuria que j'ai vraiment apprécié, mais il est vrai que quand on joue longtemps, et épique, les systèmes trop simples atteignent vite leurs limites. D'où mon intérêt pour ce Conan, qui permet de fouiller des personnages et de les pousser vers quelques capacités vraiment hors du commun. Après tout les barbares aussi sont en slip, pourquoi ne pourraient-ils pas devenir des super héros ?

Ceci dit, ce qui est particulièrement appréciable avec la création de personnage dans beaucoup de systèmes 2d20 et particulièrement ici dans Conan, c'est que le personnage se crée avec un historique très riche, déjà des aventures, déjà des alliés ou ennemis, et même le moins imaginatif des joueurs peut commencer avec un personnage qui a déjà un beau vécu.

Voilà déjà trois éléments majeurs qui font du Conan 2d20 un super cadre de jeu de rôles. Il y a d'autres points forts comme un univers assez fouillé, fidèle à l'esprit original de Howard pour ce que je peux en juger, ou ce qu'ils en disent, mais disons encore assez succinct pour être pris en main rapidement. 

Le livre est dense, du genre quand même un peu long à prendre en main pour un MJ avec beaucoup d'équipements, un grand bestiaire, et même une aventure d'introduction qui n'est pas du tout linéaire, et qui réserve pas mal de rebondissements. Mais une partie que je négligeais souvent quand j'étais plus jeune, et que j'apprécie de plus en plus en devenant un vieux MJ attaché à l'ambiance, ce sont les conseils au MJ et là je dois dire qu'ils sont de bonne qualité et propres à la fois à générer des moments épiques dans les aventures, mais aussi à rappeler quels sont les éléments essentiels à mettre en oeuvre dans la sword and sorcery.

Je dirais presque que ce livre est si dense qu'on n'a pas besoin de la vaste gamme qui l'accompagne, mais en fait, il met tellement l'eau à la bouche qu'on a envie de lire tout le reste, même ce qui n'a pas été traduit.

Pour conclure, il y a deux critères majeurs qui me poussent à mettre la meilleure note pour un ouvrage de jeu de rôles : avoir tout de suite envie de créer des personnages, avoir tout de suite plein d'idées qui se bousculent pour écrire des histoires. Les deux sont réunis ici.

Critique écrite en avril 2022.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :