Contenu | Menu | Recherche

Well, my days of not taking you seriously are certainly coming to a middle

Dead Light & Other Dark Turns

.

Références

  • Gamme : Appel de Cthulhu (L') / Call of Cthulhu
  • Sous-gamme : 1920's / 1930's
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Chaosium
  • Langue : anglais
  • Date de publication : décembre 2019
  • EAN/ISBN : 978-1-56882-499-4
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 88 pages couleur.

Description

Dead Light & Other Dark Turns est un recueil proposant deux scénarios pour l'Appel de Cthulhu tournant autour d'un trajet sur une route. Le premier des deux reprend dans une version augmentée et réorganisée, un scénario déjà paru précédemment dans le cadre du financement de la 7e édition américaine du jeu.

L'ouvrage s'ouvre sur les titre, crédits et sommaire (3 pages).

Dead Light (26 pages) met en scène un groupe d'investigateurs en voiture sur une route par une nuit d'orage, quant une jeune femme perdue se précipite sur la route devant leur véhicule. Recueillant la jeune femme dans leur voiture, les investigateurs vont avoir l’occasion de l'amener jusqu'à un dinner au bord de la route, dans lequel un homme visiblement secoué parle d'une Lumière Morte qu'il aurait vue sur la route à proximité, où ils pourront en apprendre plus à son sujet. En la ramenant chez elle, ils pourront y découvrir une scène pas vraiment normale, mais aussi se rendre compte que quelque chose rôde dans les environs, quelque chose auquel ils feraient bien d'échapper.

Il s'ouvre sur une illustration pleine page, une présentation du scénario, des événements menant à la situation de départ et sur les présentations des PNJ intervenant dans le scénario (8 pages). Le scénario proprement dit, depuis la rencontre de la jeune femme jusqu'à sa conclusion, occupe ensuite 14 pages, dont 3 pour des plans de la région, du restaurant et du manoir où habite la jeune femme. Les fiches techniques des PNJ et de l'entité qui donne son nom au scénario occupent enfin 4 pages.

Saturnine Chalice (30 pages) commence lorsque les investigateurs tombent en panne sur une route déserte, à plusieurs miles de la localité la plus proche. Une maison dans les environs leur offre l'espoir d'y trouver un véhicule. Les occupants les accueillent et, si le téléphone ne marche pas, les invitent au dîner qu'ils organisent le soir même pour célébrer les progrès de la jeune fille de la maison dans le domaine de l'occultisme. Quelques bizarreries pourront cependant éveiller les soupçons des investigateurs que tout n'est pas tel qu'il le paraît. Il va leur falloir rassembler les pièces d'un puzzle à résoudre pour pouvoir s'échapper de la maison sans dommages.

Le scénario s'ouvre sur une illustration pleine page, une présentation du scénario, des événements menant à la situation de départ et sur les présentations des PNJ intervenant dans le scénario (8 pages). Le scénario proprement dit occupe ensuite 19 pages, dont une pour le plan de la maison. Trois pages enfin donnent les caractéristiques techniques des autres occupants de la maison.

L'ouvrage se termine avec :

  • Story Seeds (4 pages) qui propose 6 synopsis de scénarios à développer, allant de une demi-page à une page.
  • Collected Player Handouts and Maps (18 pages) qui regroupe des reproductions de 5 plans et 17 documents à remettre aux joueurs
  • un Index (3 pages)
  • une présentation des auteurs (2 pages)
  • des publicités pour des ouvrages à venir (2 pages)

Cette fiche a été rédigée le 19 février 2020.  Dernière mise à jour le 20 mars 2020.

Critiques

The King  

Chaosium a souvent tendance à reprendre les bonnes idées des éditeurs étrangers, dans ce cas les recueils de scénarios de Pegasus Spiele qui font 80-100 pages et qui contiennent 2 ou 3 aventures jouables. L’avantage étant que ces recueil sont peu onéreux (10 €) et les aventures se jouent assez rapidement, tout le monde n’ayant pas forcément le temps nécessaire pour préparer et jouer les nombreuses campagnes.

Achetant beaucoup moins de suppléments pour Cthulhu qu’auparavant, je me suis laissé tenter par celui-ci en raison d’une critique dithyrambique sur rpg.net. Bon disons-le tout de suite, ce n’est pas le chef d’œuvre de scénar auquel j’aurais pu m’attendre, mais les 2 aventures sont tout de même pas mal du tout. Les aides de jeu sont nombreuses et les illustrations soignées. Complètement à jeter par contre, les synopsis de scénario en fin d’ouvrage (4 page de gâchées).
Saturnine Chalice m’a plu car l’auteur fournit ses sources d’inspiration, d’une part, ce qui est assez rare pour un court scénario, et l’idée de base allie merveilleusement mythe de Cthulhu et occultisme des lumières, d’autre part, tout en apportant la petite touche de Nyarlathotep dans le rôle du diable qui sabote malicieusement une œuvre qui aurait – qui sait – peut-être été un succès.
Dead Light, quant à lui, est un peu du même acabit en termes de résolution du mystère, laissant aussi un choix cornélien puisque la bestiole peut être vaincue de deux façons : en la tuant (encore faut-il trouver son point faible) ou en faisant un sacrifice pour s’en débarrasser.
Bref, une évaluation maximale serait à mon avis surévaluée, mais ces deux aventures sont tout à fait plaisantes pour occuper 2-3 soirées.

Critique écrite en janvier 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques