Contenu | Menu | Recherche

9mm de diplomatie

Opération Zone d'Ombre

.

Références

  • Gamme : Star Wars FFG
  • Sous-gamme : L'Ere de la Rébellion
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Scénario / Campagne
  • Editeur : Edge Entertainment
  • Langue : français
  • Date de publication : mars 2015
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document électronique de 46 pages en quadrichromie.

Description

Opération Zone d’Ombre (Operation: Shadowpoint) fait suite à la capture de la station « Base du Murmure » (Whisper Base) sur la planète Onderon décrite dans le scénario d’introduction Takeover at Whisper Base du Kit d’Initiation (non traduit). Les joueurs sont maintenant confrontés à assurer sa maintenance et son ravitaillement, tout en dissimulant leur présence le plus longtemps possible pour se défendre d’une contre-attaque de l’Empire.

Après une page de couverture et une page de crédits, l’introduction présente le contexte de l’aventure sur cinq pages. Après avoir récapitulé les différents objectifs fixés pour les joueurs et l’organisation de la structure du scénario, il présente la planète et son environnement très particulier, en raison de la proximité avec sa lune Dxun. Un encart explique que le scénario devrait se dérouler sur 3 ou 4 séances, et propose des conseils sur comment gérer les périodes intermédiaires entre chacune session. Enfin, une dernière partie rappelle la notion de Devoirs et comment ceux-ci se concrétisent dans le scénario pour les personnages pré-tirés issus du Kit d’inItiation.

Le scénario est ensuite divisé en 2 parties :

  • Mise en place (Settling In, 29 pages dans la VF et la VO) détaille tous les différents événements auxquels les joueurs pourront prendre part en étant présent sur la planète Onderon. Ils seront amenés à interagir avec les populations autochtones (Village de Darrastead ou les Chevaucheurs de Bêtes) ou s’occuper des transmissions de la station. Dans ce dernier cas, ils seront chargés par la Rébellion d’aller secourir un agent expert en communication de l’Alliance (Gaav Fennro) retenu prisonnier dans la capitale Iziz par l’Empire ;
  • Le Moff contre-attaque (The Moff strikes back, 9 pages) décrit le plan que met en œuvre le Moff Dardano pour reprendre le contrôle de la base une fois que les Rebelles auront trahi d’une façon ou d’une autre leur présence. Après une première mission de reconnaissance qui aura pu prendre place dans la partie précédente, le Moff lance ses troupes pour reconquérir la station. Les joueurs seront avertis par une mystérieuse communication. Il s’agit en réalité d’un message d’un Amiral de la Flotte Impériale en conflit avec le Moff et qui essaye de contrecarrer ses manœuvres. Cette partie propose de mettre en scène la bataille finale en proposant plusieurs méthodes de résolution étant donné l’échelle de l’assaut.

Une dernière page ouvre les différentes options et intrigues possibles suite à ce qui aura été joué dans le cadre de ce scénario.

Cette fiche a été rédigée le 22 août 2016.  Dernière mise à jour le 6 septembre 2016.

Critiques

matreve  

Fantasy Flight de la famille Games semble décidément vouloir rivaliser avec le cousin défunt West End. En effet, ce scénario s’enfonce dans une banalité désolante. Le module du Kit d’Initiation ne transpirait certes pas l’originalité mais proposait au moins un challenge cool d’assaut sur une station de l’Empire et donnait envie d’aller défaire les sbires de l’Empereur dans une suite prometteuse.

Avec Opération Zone d’Ombre, on passe à l’échelon supérieur, malheureusement comme si c’était L’Attaque des Clones au lieu de l’Empire Contre-Attaque qui aurait suivi l’opus Un Nouvel Espoir. Le scénario, raté sur toute la ligne, est truffé des poncifs déjà vus cent fois dans les scénarios WEG : la nécessité de s’attirer les bonnes grâces des autochtones, par exemple via des rituels bidon pour faire couleur local ; ou encore l’exfiltration des geôles de l’Empire d’un agent de la Rébellion... C’est vraiment à pleurer !

Alors certes, le système FFG permet que le déroulement de ces évènements soit moins téléphoné que dans un scénario WEG, avec plus de prise pour les joueurs sur chaque scène, et en posant plus de questions (et donc d’intrigues potentielles) pour consolider le scénario : pérennité et ravitaillement de la base capturée, découverte de l’écologie de la planète. Mais le système FFG sert aussi de cache-sexe premier prix pour faire le minimum, et livrer en pâture au bon vouloir des joueurs des situations vraiment peu imaginatives.

Un petit mot aussi concernant la VF pour apprécier l’initiative d'Edge d’en avoir assuré la traduction (d’excellente facture), tout en ne pouvant s’empêcher de regretter d’avoir manqué la fenêtre pour traduire le Kit d’Initiation et donc les droits pour traduire le scénario précédent, indispensable pour jouer Opération Zone d’Ombre (mais à ce stade de ma critique, le souhaitez-vous encore ?).

Au final, on trouvera ici un produit bancal où surnagent quelques vagues idées à reprendre (les compétences de l’Agent exfiltré, la lutte intestine entre l’Amiral et le Moff, l’écologie particulière de la planète en question) avec un gros travail pour les développer intelligemment, et virer ou réécrire les incohérences : la capitale hyper-développée sur un monde primitif et sauvage ou les scènes bien trop plan-plan (les interactions avec les natifs de la planète). Preuve, s’il fallait le démontrer, que ce n’est pas forcément dans les vieux pots qu’on fait les meilleures recettes mais c’est certainement dans ceux-ci qu’on trouve les plus rances.

Critique écrite en août 2016.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :