Contenu | Menu | Recherche

Fandom is populated by barely functional beings for whom gaming is their entire existence (J Wallis)

Ecran (L')

.

Références

  • Gamme : Rolemaster
  • Version : deuxième édition révisée
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Hexagonal
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1990
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Ecran à 4 volets, plus un livret agrafé de 16 pages sans couverture.

Description

L'écran de la 1ère édition française de Rolemaster correspond à celui de la 2ème édition révisée américaine.

Il est composé de 4 volets dont la face "joueur" est en couleur ; l'un des volets est illustré par Angus McBride (illustration provenant de la couverture du "Rolemaster Companion"), deux autres volets comportent des tableaux, et le dernier est couvert de mentions publicitaires.

La partie "meneur" contient de nombreuses tables, qui sont complétées par celles contenues dans le livret. On y trouve notamment les tables de manoeuvres en mouvement, de manoeuvres statiques, les modificateurs aux jets de sorts, les tables de jets de résistance, les différentes tables de coups critiques, de maladresses et d'échecs de sort.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 4 novembre 2009.

Critiques

nicolas  

L'écran Rolemaster est je crois le pire écran jamais fait pour le jeu de rôle :

- du côté joueur il est moche : sur 4 volets, il n'y en a qu'un seul qui soit dessiné, et l'illustration n'est pas terrible, les trois autres volets présentent des tables complètement inutiles, tant pour les joueurs que pour le MJ.

- du côté MJ, des tables - le livret accompagnant n'est destiné à personne : ce n'est pas un condensé des règles pour les joueurs, ni un index pour le MJ. Comme Rolemaster utilise des tables à foison, ça ne sert à rien d'en reprendre puisque l'on a besoin toujours du bouquin original.

Cédric Ferrand  

J'ai toujours considéré l'écran de Rolemaster comme l'une des incarnations de la laideur dans notre réalité.

Côté MJ, c'est classique mais côté joueur on a droit à un petit dessin ridicule, à quelques tables inutiles et à une présentation de ce que contient l'écran. C'est déplorable. Quand comprendront-ils que l'ambiance d'un jeu dépend en partie de l'illustration de l'écran ?

Notons tout de même que l'écran est à l'image du jeu aride, réaliste et insipide et qu'en cela il est très réussi. Un achat à éviter sauf si vous avez un sens pervers du mauvais goût. Il faudra sans doute brûler tous les écrans de ce type dans un autodafé salvateur par respect pour la notion de beauté.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques