Contenu | Menu | Recherche

Fandom is populated by barely functional beings for whom gaming is their entire existence (J Wallis)

Hengeyokai

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 176 pages à couverture souple.

Description

Les loups-garous sont loin d'être les seuls métamorphes du Monde des Ténèbres. Après avoir traité des nombreux autres changeurs de forme dans la collection des Changing Breed, White Wolf s'est tourné, dans le cadre de sa thématique "Année du Lotus", vers les garous asiatiques. L'ouvrage, sous titré "les métamorphes d'Orient", est divisé en deux parties. La première partie traite des métamorphes orientaux, les Hengeyokai, loups mais aussi changing breeds asiatiques. La seconde partie est consacrée aux Kitsune, les renard-garous asiatiques, seule race métamorphe n'existant qu'en Asie. Le livre a donc le même rôle vis-à-vis de Werewolf que Kindred of the East vis-à-vis de Vampire, ou Land of Eight Million Dreams vis-à-vis de Changelin. Toutefois, les Hengeyokai sont bien plus proches des Kuei-Jin que les loups-garous ne le sont des Vampires.

Le livre est introduit par une bande dessinée de huit pages qui présente succinctement l'ambiance japonisante de l'ouvrage. Le prologue contient une nouvelle retraçant la rencontre entre un loup-garou occidental et un Sentaï, un groupe de garous asiatiques, devant la tombe d'un grand guerrier. L'introduction présente comme dans tous les ouvrages White Wolf le livre, ses différents chapitres, son utilité au sein de la gamme, et un glossaire des termes utilisés.

La première partie, dont le fil rouge est une nouvelle présentant le quotidien des garous de leur point de vue, est divisée en chapitres. Le premier chapitre traite de l'histoire connue des garous orientaux. La conception asiatique du temps, cyclique, est basée sur le concept de la Roue des Âges. Les différents Âges et leur succession ont ainsi une influence profonde sur la mentalité et le comportement des garous asiatiques. Le chapitre se poursuit avec une description géographique de l'Asie, puis de l'organisation des garous asiatiques. Vient dans le chapitre suivant la description de l'Umbra locale, séparée entre les royaumes du Yang et ceux du Yin. Les dangers de ces royaumes et leurs liens avec les domaines des Rois Yama (cf 1000 Hells) sont exposés. Si les lignes de Dragon n'étaient jusqu'alors que partiellement expliquées, leurs fonctions sont ici dévoilées ainsi que l'importance qu'elles possèdent au sein de la société garou. Le troisième chapitre présente les différents Hengeyokai du monde asiatique : Hakkens (Loups-garous proches des Shadow Lords), Khan (Bastet), Kumo (Ananasi), Nagah (Nuwisha), Nezumi (Ratkin), Same-Bito (Rokea), Tengu (Corax) et Zhang Lung (Mokolé). Le dernier chapitre consacré aux Hengeyokai en général présente de nouveaux avantages et inconvénients, quelques antagonistes et les divers fétiches et objets qui ont la faveur des garous asiatiques dans leur lutte contre le Wyrm et les Rois Yama.

La partie consacrée aux Kitsune propose également une nouvelle servant de fil conducteur de chapitre en chapitre. Après une brève introduction et un glossaire, le cinquième chapitre du livre présente l'histoire, mystique et réelle, des Kitsune : leur lien avec Gaïa, leur rapport avec l'or et l'argent, leurs faiblesses et leurs forces, leurs spécialisations et leur importance dans la Roue des Âges. Plus que de simples créatures occidentales transposées en Orient, les Kitsune sont des êtres qui n'ont leur place qu'en Asie. C'est leur mentalité qui vient au premier plan : leur désir de connaître et d'apprendre des autres, leur fierté vis-à-vis du choix de Gaïa envers eux, leur importance dans les sociétés modernes ainsi que dans les cours et leur position sur les "migrations" asiatiques aux alentours de San Francisco. Le chapitre traite de l'implantation géographique des Kitsune, principalement au Japon, de leur importance au sein des autres Hengeyokai mais aussi de la vision qu'ils ont de ces derniers, des humains, des Kuei-Jin, des mages, ou d'autres créatures de la nuit. Le dernier chapitre est consacré à la création de personnage. Sa création, sa race (Kojin, Roko ou Shinju, correspondant aux équivalents des loups-garous occidentaux), les éléments correspondant aux auspices, les historiques et les dons sont abordés. Enfin un appendice présente les personnages types et quelques héros Kitsune et une feuille de personnage Kitsune est fournie en fin de livre.

Cette fiche a été rédigée le 24 mai 2009.  Dernière mise à jour le 17 février 2010.

Critiques

ninik  

 

Hengeyokaï – les métamorphes d'orient – permet aux conteurs de lancer une campagne de loup-garou en Asie. Ce supplément, très agréable à lire, déploie les spécificités de ce continent au sein de l'univers du Monde des Ténèbres (et de Loup-garou l'Apocalypse en particulier) pour expliquer les différences avec les campagnes traditionnelles situées aux Etats-Unis. Entre-autre, les Hengeyokaï ont moins tendance à se regrouper exclusivement entre loups, et les changes-formes asiatiques se mêlent plus facilement entre-eux, offrant des campagnes bien plus diversifiées.

Ce livre, découpé en deux grosses parties, n'est évidemment pas suffisant pour couvrir toute l'Asie, mais il survole agréablement le sujet. Chaque pays y est évoqué, l'Umbra est mentionnés, puisque le monde des esprits asiatique est bien entendu différent de celui de l'Occident (mais avec des pistes pour que les royaumes asiatiques et occidentaux se rejoignent). Les différentes races de changes-formes spécifiquement asiatiques sont évoquées, avec leur création de personnage, et bien entendu quelques ennemis et sujets de luttes sont mentionnés, pour que le conteur ait une bonne base quand il décide de créer une campagne se déroulant en Orient ou qu'il désire envoyer ses joueurs pour une visite des pays d'Asie.

Et la deuxième grosse partie du livre s'attarde sur les kitsune, changes-formes n'ayant pas de pendant occidentaux. De leur création, leur manière de vivre, leur sujet de lutte, ce gros morceaux est juste passionnant et ne pourra que donner envie tout maître de jeu de faire que ses joueurs croisent un représentant des renards-garou – ou n'en incarne un.

Le seul point négatif, finalement, c'est que ce supplément de contexte ne se suffit vraiment pas à lui-même, ce qui est logique. Chaque pays asiatique, avec sa culture et ses légendes, demanderait un livre à part entière, et le mériterait, mais Hengeyokaï – les métamorphes d'orient – permet une jolie première plongée dans cette ambiance, d'autant que les nouvelles de contexte sont intéressantes et très évocatrices.

Que ce soit en complément d'autres suppléments du Monde des Ténèbres se situant en Asie, ou de recherches pour développer un aspect culturel ou un pays particulier, ce livre est vraiment intéressant et permettra aisément de dépayser son groupe de joueurs, proposant de véritables nouveautés (dons, fétiches ou autre changes-formes). Car certes, mis à part les kitsune, chaque race de changes-formes mentionnée a un équivalent occidental, mais la différence est trop importante pour qu'ils ne soient pas considérés comme des races à part.

Hengeyokaï est donc un supplément intéressant, qui n'est certes pas essentiel sauf si l'on désire se pencher sur l'Asie, mais qui se lit avec plaisir et offre de belles idées et de quoi surprendre un groupe.

Critique écrite en juillet 2020.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :