Contenu | Menu | Recherche

Etre heureux est un devoir. Etes-vous heureux ?

City of Lies

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte en carton contenant :
- carte de la ville en NB,
- carte de Rokugan en couleurs,
- livret de 15 x 25 cm de 16 pages,
- livret sans couverture de 8 pages,
- trois livres à couvertures souples de 56, 88 et 96 pages.

Description

Ryoko Owari Toshi est une cité marchande appartenant au Clan du Scorpion, plus connue sous le nom de la Cité des Mensonges. Riche, pervertie, sulfureuse, décadente, corrompue, les qualificatifs ne manquent pas pour décrire cette ville qui choque et qui fascine.

Cette boîte contient tous les éléments nécessaires pour en faire un décor de campagne. On peut aussi l'utiliser comme cadre pour un scénario en particulier, mais le matériel prend tout son sens quand le MJ utilise la proposition de l'auteur, et fait des personnages les nouveaux magistrats impériaux, qui remplacent le précédent dont la mort mystérieuse reste à élucider. En effet, le réseau de relations et d'intrigues tissé entre les personnages non-joueurs est dense, et seul le jeu en campagne permettra aux joueurs d'arriver à s'intégrer dans ce milieu où on trouve tous les éléments du background de L5R : des scorpions bien sûr, mais aussi des licornes à qui la ville a longtemps appartenu, des représentants de tous les clans, des ronins, des heimins, des moines, et, selon certaines rumeurs (que les joueurs devront éclaircir), des maho-tsukai, des kolats, des ninjas, des bandits, et des trafics en tous genres.

Le matériel de la boîte comprend :

  • Un livret Introduction à Ryoko Owari à l'attention du MJ, à lire en premier : c'est la présentation de la boîte de jeu, de sa logique, de son contenu, et de son utilisation. Il contient en outre une rapide présentation de la ville.
  • Un livre intitulé La Cité des Murs Verts qui présente la géographie de la ville et ses lieux intéressants.
  • La Cité des Rumeurs, le livre destiné aux joueurs, est rédigé comme un rapport remis aux nouveaux magistrats. On trouvera la description des PNJ de la ville, de son histoire, et d'autres informations connues du public. En outre, un chapitre sur le rôle des magistrats impériaux sera d'une grande utilité aux PJ.
  • La Cité des Mensonges, le guide à l'attention du MJ. Il reprend la description des PNJ, des rumeurs, des lieux, mais en dévoilant cette fois-ci la face cachée de l'histoire, plus ou moins inavouable selon les cas. Chaque élément du background possédant un numéro, il est facile de naviguer d'un livret à l'autre.
  • Le journal du magistrat assassiné, qui peut être remis comme indice aux joueurs.
  • Une carte de Rokugan.
  • Une carte de la ville, plus esthétique et plus pratique en VF.

En plus d'idées d'aventure réparties tout au long des livrets, on trouvera deux scénarios : La guerre de l'Opium, dans La Cité des Mensonges, qui est une mini-campagne complètement développée, et L'héritage de Yemon, dans La Cité des Murs Verts, qui demandera plus de travail d'adaptation au MJ et peut servir de prélude à la Tombe de Iuchiban. Le MJ désireux de trouver d'autres aventures se déroulant à Ryoko Owari pourra se reporter à Et la nuit résonnera de 1000 cris.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 21 juillet 2010.

Critiques

Munin  

Ouch ! Il y en a des heures de jeu, dans cette boite. Mais y envoyer vos joueurs sera un defi pour eux : ils ne survivront que s'ils sont suffisamment sournois et retors. Le seul reproche que je fais a ce supplement, c'est qu'il a été écrit au début du développement de la collection, et que les informations ne correspondent pas toujours à celles données dans des suppléments ultérieurs. Mais il n'y a rien de vraiment gênant, et Ryoko Owari vaut vraiment le détour : en matière d'aventure citadine on a rarement fait mieux. Un must de la gamme L5R !

Nyckeau  

Le supplément incontournable pour L5R. Le livret destiné aux magistrats permet de mettre très vite les joueurs dans l'ambiance, en leur faisant découvrir la ville par écrit au travers d'un rapport, et pas uniquement au travers des descriptions (souvent fastidieuses tellement il y a d'infos) du MJ.

Des PNJs soignés, un décor intriguant grouillant d'intrigues. Un must dans le domaine. Il est cependant vrai qu'il a souffert de la jeunesse de la gamme, et donc du manque de cohérence avec certaines publications ultérieures...

kakita koshi  

J'ai fait cette campagne en tant que joueur et j'ai été ravi. C'est un monument en matière d'ambiance. Le souci du détail y est impressionant et j'ai pris mon pied. De plus, la liaison avec Night of thousand screams et tomb of Iuchiban est très intéressante même si ce dernier supplément est de moins bonne qualité.

Je classe cette campagne parmi les monuments que sont les masques de Nyarlathotep (orthographe certainement incorrecte) et la campagne impériale pour Warhammer.

Franz  

Tous les bons jdrs (et même certains forts médiocres) ont leur ville. Celle de L5A est plutôt pas mal. Déjà le livre destiné aux PJ est très pratique et constitue une excellente mise en jambe. Ensuite la quantité d'intrigues proposée est assez importante et variée : on retrouve quand même tous les poncifs du jeu. Enfin la description de Ryoko Owari est assez complète.

Au chapitre des regrets:
- les cartes stylisées, bien moins pratiques que des plans rigoureux, et ne permettant pas de se faire une bonne idée de l'aspect de la ville et de ses batiments (mais ça coûte moins cher en budget illustrations...).
- les amorces d'intrigue un peu light : ce n'est pas une campagne, simplement un cadre, mais après tout c'est bien ce qu'on lui demande.
- quelques incohérences ou imprécisions avec les autres suppléments de la gamme.

Rien de bien grave donc, et un fort bon achat à mon humble avis.

Loris Gianadda  

Attention, chef d'oeuvre.

Cette boîte contient des années de jeu si vous voulez l'épuiser. C'est LE MEILLEUR supplément de toute la gamme première édition. On vous décrit une ville, ce que vous avez déjà vu cent fois en jdr. Mais on vous fournit avec une campagne de grande qualité, qui comporte un grand arc majeur mais aussi trois ou quatre arcs annexes qui vont se dérouler en parallèle. Vous ajoutez à ça que la description de la ville contient une myriade de petits scénarios qui vont se déclencher autour des personnages, dont une poignée qui forment aussi une histoire supplémentaire.

Complexe, mais pas compliqué ! Tout est fait pour qu'un MJ un peu expérimenté mais pas trop puisse faire jouer avec le degré de complexité qu'il souhaite avoir. Et tout est découpé, rangé, classé pour faciliter l'utilisation.

OK, c'est vrai que quand vous aurez fait jouer le contenu de la boîte, vous aurez un peu "vidé" Ryoko Owari. Mais ça vous aura probablement pris deux bonnes années. Et si vous avez tout fait jouer, vous avez profité du tour de force de faire vivre à vos joueurs l'ambiance d'une série policière où y'aurait un gros fil rouge de bout en bout avec des sous arcs prenant plusieurs sessions et des petites vignettes se résolvant en cours de session.

Un des suppléments qui ont fait la réputation d'excellence du jeu. Une réputation méritée.

Un putain de chef d'oeuvre. Si ça dort sur votre étagère, sortez-la, lisez-la et faites la jouer ! Immédiatement c'est un ordre !

Critique écrite en février 2019.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :