Contenu | Menu | Recherche

We've done the impossible, and that makes us mighty

Règles & Magie

.

Références

  • Gamme : Lamentations of the Flame Princess
  • Version : première édition révisée, troisième impression
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Black Book Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : juillet 2017
  • EAN/ISBN : 978-2-36328-400-6
  • Support : Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Document de 170 pages.

Description

Cette édition révisée de Lamentations of the Flame Princess est parue après que les deux premières aient été épuisées. Elle s'étend sur deux manuels, le présent livre et également un guide du meneur nommé Referee Book, contenant les conseils et règles complémentaires pour le meneur. Toutefois la possession de ce premier livre suffit pour jouer. Cette édition a vu le jour grâce à une souscription sur Internet, qui a également financé plusieurs scénarios.

Par rapport à la deuxième impression dit Grindhouse, les textes ont été corrigés et la mise en page ainsi que les illustrations sont entièrement nouvelles. Le style évoque l'Europe du 17ème et 18ème siècle, se rapprochant de l'univers de Solomon Kane voire de Warhammer. On trouve ainsi des règles pour les armes à feu rudimentaires. En VO une version électronique du supplément est également disponible gratuitement, sans aucune illustration en dehors de la première page (couverture).

Les changements les plus importants au niveau des règles par rapport à la première impression dite Deluxe sont :

  • Des sorts ont été réécrits ou changés de niveau. De plus, la plupart des sorts d'attaque directe des magiciens disparaissent de cette édition, même si le Magic Missile persiste. Le sorts de clerc deviennent eux essentiellement destinés à lutter contre le chaos et la magie, et la nécromancie est maintenant du domaine du magicien.
  • L'acquisition de points d'expérience a été légèrement changée pour certaines classes.
  • Les compétences du Specialist avancent moins vite  que dans la première édition.
  • Les elfes sont considérés comme créatures chaotiques, et ne vieillissent pas.
  • Une annexe, sur les règles des armes à feu de la Renaissance, a été ajoutée.
  • De légères clarifications de règles ont été ajoutées tout au long du livre

Le livre de base n'est pas recommandé aux mineurs, de par des illustrations à caractère sexuel ou violent. On trouve ainsi des scènes de combat très sanglantes, des entités tentaculaires inspirées de Lovecraft, des visions cosmiques étranges ou encore une dame gréco-romaine faisant l'amour avec une statue animée. La fameuse "princesse des flammes" du titre y figure régulièrement. Les textes évoquent, à travers les règles, un monde cruel, brutal et corrompu par la sorcellerie.

Après une page de titre, une page de crédits et deux pages de sommaire, la création de personnage débute immédiatement. Les chapitres Création de Personnages (Character Creation, 26 pages), Partir en Aventure (Adventuring : The Rules of the Game, 44 pages), Les Clercs (Clerics), Les Magiciens (Magic-Users) et les listes de sorts (78 pages) reprennent les textes parus dans le livret Rules Book de la première édition, agrémentés de clarifications, et des changements listés précédemment. De plus les sections sont abondamment illustrées (presque une illustration par page).

L'Appendice (15 pages) regroupe trois sections :

  • Un glossaire des termes techniques utilisés.
  • Les règles pour jouer avec des armes à feu façon Renaissance (mousquets, arquebuses, pistolets à poudre, canons, etc.) tout comme des armures de cette époque mais aussi des conseils pour bien les introduire.
  • Une feuille de personnage analysée et expliquée en détails.

Le livre se termine sur une page d'Open Game Licence. En VO, la liste des prix de l'équipement ainsi que plusieurs illustrations sont présentes dans les pages intérieures de couverture.

Cette fiche a été rédigée le 26 avril 2018.  Dernière mise à jour le 25 août 2018.

Critiques

Abdelahir  

Ces temps-ci, le monde du jeu de rôle est submergé de jeux OSR un peu jusqu'à l'écoeurement. Trop souvent, on prend les règles de la première édition du plus vieux des jdr, on ajoute deux ou trois trucs et on fait passer ça pour le nouveau must. Les jeux OSR punitifs ne sont pas en reste. Leur problème, c'est qu'on s'amuse à le tester entre amis, on fait deux ou trois séances, et on finit par se dire que finalement, Pathfinder ou DD5, c'est quand même vachement mieux.

Dans ce tableau peu reluisant, LotFP s'en sort très bien. Il a de nombreuses qualités pour lui. Tout d'abord, son ambiance glauque série B assumée (notamment par ses illustrations). Puis ses règles spécifiques bienvenues (gestion des aventures sur mer, des domaines, des suivants, des compétences qui se testent avec un seul dé 6, etc.). J'aime bien également la gestion de l'équipement, qui oblige le joueur a faire des choix drastiques. J'apprécie le propos politiquement incorrect assumé : on peut avoir sa cohorte d'esclaves, par exemple. Enfin, la liste des sorts est réjouissante : mention spéciale à la conjuration qui peut vraiment très très mal se passer !

Le point en moins que je mets dans ma note est pour quelques détails que je regrette, comme l'initiative entièrement basée sur la chance, la gestion des langues, le round de surprise et une complexité pas très utile pour ce qui touche à la magie (tout est fait pour rendre la vie du magicien... compliquée - du coup, jouer un lanceur de sorts est un peu rédhibitoire). Rien de pénalisant pour ce jeu cependant.

Critique écrite en décembre 2019.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :