Contenu | Menu | Recherche

Where there's a whip, there's a way !

Lords of Middle-Earth Vol. II - The Mannish Races

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 112 pages.

Description

Les grands héros de la Terre du Milieu sont nombreux dans les races humaines : Beren le manchot, qui arracha un des Silmarils à la couronne de Morgoth à l'aide de Luthien. Elros, fils d'Elrond, qui fonda la lignée des rois de Numenor. Dont certains descendants s'appelèrent Elendil, Boromir, Aragorn... Mais il y en a beaucoup d'autres : Theoden, Bard l'archer, ou le bon vieux Poiredebeurré à Bree! Sans oublier des éléments plus sombres comme Grima langue de serpent, la bouche de Sauron ou les Nazgûl.

Ce supplément décrit tous les personnages humains, grands ou petits, qui interviennent dans le Silmarillion, Bilbo le Hobbit ou le Seigneur des Anneaux. Sans oublier leurs annexes, où l'on trouve par exemple la liste des rois ou princes de plusieurs pays (Númenor, Arnor, Gondor, Belfalas, ...). On en trouve à tous les âges, de toutes les cultures. Sont également présents tous les grands personnages humains inventés lors de suppléments déjà édités. Certains viennent donc des terres connues, mais d'autres sont originaires des pays plus à l'est et au sud.

Le livre est divisé en trois parties. La première est un guide pour l'utilisation du supplément : définition de termes de jeu ou de mots liés au mythe de Tolkien, abréviations, etc. La deuxième concerne la description des personnages humains, et des Nazgûl, qui étaient autrefois humains. La troisième partie, très brève, est une aide de jeu pour l'emploi de personnages de haut niveau.

L'histoire et la nature des hommes sont résumées, depuis leur création au premier âge. Viennent ensuite deux glossaires : le premier présente les plus grands héros, les plus connus : leur nature et leurs pouvoirs généraux sont expliqués, puis chacun est détaillé : caractéristiques de jeu, pouvoirs particuliers, et équipement. Le deuxième glossaire est une liste de personnages humains, moins détaillés.

Un chapitre est consacré aux Nazgûl, ces seigneurs humains ayant accepté un anneau de Sauron, pour devenir ses esclaves. Leur histoire, leur nature, leurs pouvoirs sont tous là - adaptés au jeu de rôle. Puis chacun d'eux est passé en revue. Sept sont donc des créations, puisque seuls Khamûl et le roi-sorcier d'Angmar (et chef des Nazgûl) sont cités dans les oeuvres de Tolkien.

Au fur et à mesure des descriptions, des tables de jeu résument les caractéristiques et compétences principales de chaque personnage décrit.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mars 2014.

Critiques

Hervé  

Comme pour le volume I sur les elfes, Valar et Maiar, ce supplément a le mérite de faire rêver et d'offrir un bon résumé des événements décrits dans le Silmarillion. Contrairement au premier, l'utilité est plus évidente : la plupart des aventures sont jouées au 3ème âge, qui est déjà l'âge des hommes, les elfes se faisant rares. Donc une part bien plus importante des personnages décrits peut servir.

Néanmoins ces personnages n'ont pas la même durée de vie que les elfes : hormis sur une période précise, vous n'allez pas rencontrer untel mais ses ancêtres ou descendants. Si on fait jouer à différentes époques le supplément servira plus. Egalement comme source d'inspiration : c'est une manne de petits et grands seigneurs, après tout.

Quant à moi je m'en sers très peu : les personnages que je fais intervenir me servent plus au niveau du rôle, de la profondeur du monde. Pour ceux-là, leur histoire et leur impact sont déjà décrits ailleurs, dans d'autres suppléments. A la limite ce sont les Nazgûl que j'utilise le plus dans ce livre. C'est-à-dire rarement, et de loin, même si c'est encore trop souvent et trop près pour mes joueurs!

The King  

Comme pour le volume 1, cet ouvrage est intéressant pour exposer les différentes factions qui composent les humains au fil des âges. Un bon résumé du Silmarillion. Toutefois, dès que l'on s'écarte des informations fournies par Tolkien et que l'on entre dans le domaine de l'extrapolation, on nage dans la banalité de n'importe quelle création moyenne sans originalité. Cette note moyenne souligne surtout le travail des auteurs qui nous évite d'avoir le Silmarillion en permanence sous la main (mais au moins, il est mieux écrit).

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :