Contenu | Menu | Recherche

Le jdr, c'est comme une LAN, mais autour de la table...

Lords of Middle-Earth Vol. I - the Immortals

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 112 pages.

Description

Voici la description "rôlistique" de tous les grands êtres qui ont façonné les Terres du Milieu (et au-delà) ou son histoire. Voulez-vous rencontrer la Reine de la Terre (Yavanna) ou celle des étoiles (Elbereth) ? Ce qui serait mieux que de confronter Morgoth, le noir ennemi du monde, ou son lieutenant Sauron. Ou bien faire un concours de ronds de fumée avec Gandalf ou Saroumane ? Mais peut-être préférez-vous savoir à quoi ressemblait Fëanor, qui fabriqua les Silmarils ; ou Celebrimbor son petit-fils, qui fit les anneaux elfiques?

Ce supplément décrit tous les grands personnages immortels qui interviennent dans le Silmarillion, ainsi que ceux rencontrés dans Bilbo le Hobbit ou le Seigneur des Anneaux, comme Elrond ou Galadriel. Mais pour l'essentiel ces personnages appartiennent au premier Âge du monde, un peu au deuxième et au troisième, mais bien moins.

Le livre est divisé en trois parties. La première est un guide pour l'utilisation du supplément : définition des termes de jeu ou deq mots liés au mythe de Tolkien, abréviations, etc. La deuxième concerne la description des immortels, Elfes, Maiars et Valars. La troisième partie, très brève, est une aide de jeu pour l'emploi des personnages de haut niveau.

La description des immortels comprend 4 chapitres : le premier parle des Valars, au nombre de 14, qui ont façonné Arda, le monde dans lequel reposent les Terres du Milieu. Un résumé succinct des événements décrits dans le Silmarillion explique quel fut et est encore leur rôle. Leur nature et leurs pouvoirs généraux sont expliqués, puis chacun est détaillé : caractéristiques de jeu, pouvoirs particuliers, et équipement.

Le deuxième chapitre concerne les Maiars, des "aides" des Valars, exécutants plutôt que créateurs. Il est traité comme le précédent, avec un ajout pour préciser la nature des Istaris, les magiciens que sont Gandalf, Saroumane et Radagast, et deux autres. Ce sont des Maiars à qui on a confié un rôle bien particulier au cours du troisième âge, mais on trouve également les Balrogs, Maiars séduits par le mal, dont celui de Moria n'est qu'un des derniers existants, et pas le plus grand de cette lignée.

Le troisième chapitre est dédié aux elfes, les plus nombreux. Leur histoire, leur nature et les différents groupes qu'ils forment (Noldor, Sindar, Avari, ...) sont présentés. Le glossaire est divisé en deux parties : une première pour les elfes les plus illustres, décrits dans le détail. Et une seconde où la description est beaucoup plus sommaire.

Le quatrième chapitre parle de trois êtres particuliers : Ungoliant, grande araignée-démon, mère d'Arachné (Shelob) ; Morgoth, Vala déchu, le noir ennemi du monde ; et Sauron, son lieutenant, Maia comme Gandalf et ancien serviteur du Vala Aulë (le forgeron, créateur des nains). Sauron a beaucoup évolué, aussi est-il décrit à différentes époques.

Dans chaque chapitre, à la fin voire au milieu des glossaires, des tables de jeu résument les caractéristiques et compétences principales de chaque personnage décrit. Une table à la fin du livre reprend toutes ces données de façon exhaustive.

Ce supplément a par la suite été révisé et scindé en deux ouvrages : Valar and Maiar (1993) et Elves (1994). Les données ont été complétées et réorganisées, mais la principale différence vient des illustrations, plus nombreuses.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 14 mars 2014.

Critiques

Hervé  

Un "Deities and Demigods" façon rolemaster. Un fan de Tolkien (et de jeu de rôle) se délectera de la lecture des pouvoirs et équipements des grands du monde. Ne serait-ce que pour assouvir sa curiosité, c'est une lecture qu'on apprécie, qui fait rêver. Pour quelqu'un qui n'a pas lu le Silmarillion, les historiques proposés comblent cette lacune de manière bien synthétique - et bien plus digeste - que la lecture du livre. Mais pour ce qui est de la jouabilité, c'est une autre histoire!

Pour quelqu'un qui fait faire des parties au 1er ou 2ème âge, ce supplément peut avoir son utilité, comme les personnages rencontreront tôt ou tard de nombreuses personnalités du moment. Au 3ème âge c'est bien plus limité : certes j'ai déjà fait intervenir Gandalf, Saroumane ou Radagast, mais ils fonctionnent plutôt dans l'ombre. Mes joueurs ont déjà vu et parlé avec Galadriel, Cirdan, Elrond, Thranduil et beaucoup d'autres, mais on ne peut pas dire que leurs caractéristiques de jeu m'aient servi. D'autant qu'une part non négligeable est inventée, et donc discutable.

En résumé, à réserver :

  • Aux fans de Tolkien pas trop puristes
  • Aux meneurs de jeu qui veulent approfondir leur connaissance du monde
  • A ceux qui font jouer aux 1er voire 2ème âge
  • Aux curieux qui n'ont pas forcément une grande attente de ce supplément
  • Aux grosbills !

Captain Golgoth  

C'est vrai que les créatures qui sont contenues dans ce suppléments font un peu rêver... mais à quoi cela sert de savoir le niveau d'Aüle?

A moins d'avoir une campagne qui se déroule dans le 1er âge - et encore -, ce supplément ne servira à rien. Les seuls éléments qui peuvent à la limite servir sont les descriptions des Istari (s'ils interviennent dans votre campagne).

Stephane 'Docteur Fox' Renard  

Vendre cela pour le jeu, je dis arnaque. Personne n'est jouable dans ce livre. Il ne fallait pas donner de caractéristiques. Si ce n'était pas une fabuleuse encyclopédie tolkiennienne, je le noterais 1.

The King  

Donner les quaratéristiques des superpuissances étaient à la mode pendant un temps et MERP n'a pas échappé à la règle. Et c'est là que le bas blesse : Il ne s'agit pas de n'importe quel monde, mais des Terres du Milieu. Certes, résumer le Silmarillion est un travail louable, mais pourquoi vouloir concevoir les Valars comme des dieux, avec chacun sa sphère d'influence. Là encore, ICE a copié la mode d'alors : telle puissance s'occupe des océans, telle autre du feu, etc.

Les autres nous bassinent au début de tous les suppléments qu'ils veulent respecter le plus possible les travaux de Tolkien, mais agir de la sorte équivaut tout de même à confiner son oeuvre à un vulgaire monde comme tant d'autres. On notera tout de même que l'histoire des elfes et des différentes factions est bien faite et facilite largement le travail du maitre.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :