Contenu | Menu | Recherche

Un nom qui claque au vent de la destruction comme un étendard funeste

Friponnes

.

Références

  • Gamme : Friponnes
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Editions Stellamaris
  • Langue : français
  • Date de publication : décembre 2017
  • EAN/ISBN : 978-2-36868-404-7
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 394 pages en noir et blanc, au format 21 x 21 cm.

Description

L’ouvrage commence par une page de garde, les mentions légales et les crédits, puis vient une carte des Folandes sur 2 pages. Tout au long du livre, l'on trouve des encadrés contenant des paragraphes de cinq nouvelles : Mères de MagesLa Campagne de LogranLe MercenaireBaron et Dragon et Le Plus Délicieux des Pièges.

La Première partie – Introduction (33 pages) comprend une note d’intention de l’auteur, une présentation du jeu de rôle et de « l’esprit Friponnes », puis une nouvelle de 4 pages, Alliances… Sont ensuite décrits l’univers du jeu, les différentes espèces qui y vivent, les Édrulains et les îles qui composent l’archipel des Folandes.

Dans la Deuxième partie – Règles du jeu (72 pages), Création de vos Friponnes donne sur 14 pages les règles pour créer un personnage en huit étapes, plus six étapes optionnelles. Suivent Les personnages non-joueurs (2 pages) répartis en trois catégories suivant leur dangerosité : amuse-gueule, durs-à-cuire et plats de résistance. Une liste de descripteurs de PNJ est aussi présente. Enfin, Action ! passe en revue sur 56 pages les différentes mécaniques de résolution : tomber amoureux, les points de Peps, les actions générales, les combats, la Magie friponne avec la description des sorts de Magie et de Sorcellerie, et enfin les règles d’expérience.

La Troisième partie – Le monde en détail (178 pages) commence par une chronologie de l’archipel. Viennent ensuite les descriptions des dragons des Folandes, des elfes, des Dieux et des crapauds-lézards. Le Guide des Folandes poursuit en présentant en détail les îles qui composent l’archipel. Pour chacune, des tableaux donnent, sous la forme d’un nombre de 0 à 10, diverses caractéristiques comme par exemple la technologie, le potentiel agricole ou l’importance de la religion. Sont à chaque fois décrits les peuples habitant l’île, sa géographie, son histoire, sa politique et sa société.

  • Libreterre (29 pages) est une île paradisiaque, une société utopique et accueillante où la Magie est très présente.
  • Borêne (19 pages) est une société médiévale autrefois très puissante mais désormais en proie à une guerre civile.
  • Verrou (23 pages) est habitée par un peuple cupide et colonialiste qui sème la terreur sur les autres îles.
  • Malinche (5 pages) est une société de nobles et de chevaliers qui réduisent les Mages en esclavage.
  • Entreville (15 pages) regroupe plusieurs cités-états aux cultures et aux politiques très différentes.
  • Forlame (12 pages), une terre sauvage où vivent les Ranatoks, est un véritable Eldorado pour les colons venus des autres îles y trouver la richesse.
  • Larrone (4 pages) est le refuge des parias, des rebelles et des contrebandiers de l’archipel.
  • Verlande (8 pages) est un pays de forêts et de pâturages, peuplé par de petites communautés paysannes.
  • Lanareta (4 pages) est une cité-état entièrement tournée vers le commerce et l’artisanat.
  • Les Millîles (6 pages) sont « un archipel dans l’archipel », d’innombrables petites îles rongées par des guerres intestines.
  • On trouve à Mina-Roka (8 pages) des humains et des nains ayant la technologie la plus avancée des Folandes et vivant dans une société Steampunk.
  • Litrun (2 pages) est essentiellement habitée par les kitlings et subit les attaques des envahisseurs venus de Verrou.
  • Rahajida (2 pages) est une île divisée entre de nombreux sultanats.
  • Sombrerive (2 pages) est l’ancienne terre des elfes, désormais peuplée de sangrelins, de sorciers et de démons.
  • Un Empereur-Dieu dirige la société isolationniste de l’île de Takata (2 pages).
  • Terra-Furiosa (2 pages) est le pays des taurins.
  • Wolga (4 pages) est celui des hommes-loups.
  • Enfin, Xejogue (4 pages) est une île glacée peuplée de barbares cannibales.

La Quatrième partie – Scénarios et synopsis (40 pages) propose trois scénarios complets et des synopsis d’aventures.

  • Sauvez Léda (11 pages) est un scénario d’introduction au monde des Folandes. Léda est une Édrulaine portée disparue, et les personnages-joueurs (PJ) sont envoyés sur l’île de Forlame pour la retrouver.
  • Le Moulin Roux (13 pages) voit les personnages, membres d’une troupe de baladins itinérants, devenir propriétaires d’un manoir dans la ville de Havredoux, ce qui leur attirera beaucoup d’ennuis.
  • Dans À la rescousse d’Augustine (8 pages), les PJ doivent sauver une jeune mage réduite en esclavage sur l’île de Malinche.
  • Enfin, neuf synopsis d’aventures sont décrits sur 7 pages.

Annexes (58 pages) présente tout d’abord un index détaillé sur 11 pages, puis viennent les personnages pré-tirés. Vingt d’entre eux sont décrits sur une fiche d’une page et les onze suivants, des créations de souscripteurs au financement participatif qui a permis au jeu d’exister, sont présentés sur deux pages, la première contenant la description détaillée du personnage et la seconde sa fiche. Le chapitre se conclut par une fiche de personnage vierge.

L’ouvrage se termine par une table des matières (7 pages) et une page de remerciements de l’auteur et de l’éditeur. Il est essentiellement illustré par Jahyna qui a réalisé pratiquement tous les dessins.

Cette fiche a été rédigée le 15 décembre 2017.  Dernière mise à jour le 5 mars 2018.

Critiques

Aetherya  

Friponnes RPG, c'est un univers medfan dans lequel on incarne une Friponne (homme ou femme, femme le plus souvent, de diverses races) qui va vivre des aventures dignes d'un roman d'Alexandre Dumas, version Disney coquin ou Tex Avery. Ici, on ne tue pas les méchants, on leur fait subir le supplice de la chèvre, ou on les fait rouler sur des billes pour s'échapper en courant, une dague plantée dans le popotin... 

Le scénario d'initiation "Sauver Léda" est vraiment bien fait, il force les joueurs à réfléchir pour se sortir de situations cocasses, sans forcément avoir recours à la violence. On y trouve des phases d'enquête, de roleplay avec les PNJ, on se creuse la tête pour trouver des solutions originales et rigolotes, parce que c'est le but du jeu. Un excellent scénario pour une initiation tout en douceur dans le joyeux monde des Friponnes !

 Le système de jeu (FU) est hyper facile à prendre en main, et assez déjanté. Plus on propose d'actions rocambolesques, plus c'est drôle ! Le système des points de Pep's permet de se sortir de situations complexes, et les façons de gagner ces points sont multiples, souvent à la discrétion du MJ. 

Bref, Friponnes RPG est un jeu très prometteur, avec un univers agréable et léger, qui promet de bonnes parties de rigolades en perspective. :D

Critique écrite en avril 2020.

Gonzaked  

Introduction :

Jeu découvert grâce à une partie lors de la convention Octogones, il dispose d'une ambiance allant à contre-sens de beaucoup de "succès" récents qui m'a poussé à acheter le livre.

Pas d'ambiance grimdark, de fin du monde imminente ou d'ultraviolence à outrance. Ici, nos Friponnes vont mettre en place des plans audacieux et originaux dignes d'une agence tout-risque médiévale qui rend la justice sans faire de victimes.

Points positifs :

  • Illustrations magnifiques, tout simplement.
  • Complet, toutes les informations dont vous aurez besoin et plus sont là...
  • ... Mais en restant simple et accessible pour que même le joueur pressé ou peu habitué à ingurgiter 600 pages d'une traite soit en mesure d'entrer dans le livre avec plaisir !
  • Des aides de jeu à foison dans le livre : une carte du monde, de ses régions, beaucoup de pré-tirés et des scénarios / synopsis en quantité. Tout pour se lancer rapidement dans le jeu !
  • Un récit en complément, en marge de chaque page, pour mieux cerner l'univers.

Points neutres :

  • Format de livre assez... original...ni A4, ni A5... assez carré...
  • Peu de couleurs, ce n'est pas un problème car la présentation légère (aussi bien en quantité de texte)

Points négatifs :

  • Aucun, peut-être l'absence d'une version collector colorée avec une couverture rigide en faux cuir de crapaud-lézard (humour bien entendu).

Bilan :

Livre original qui introduit un univers ludique passionnant et donne bien des leçons au monde du JdR. Un indispensable !

Critique écrite en avril 2020.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques