Contenu | Menu | Recherche

We aim to misbehave

Atlas des Jeunes Royaumes, volume 1

.

Références

  • Gamme : Elric / Elric !
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Oriflam
  • Langue : français
  • Date de publication : janvier 1997
  • EAN/ISBN : 2-906897-80-9
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture rigide de 158 pages, carte en couleurs.

Description

Ce supplément est le premier d'une série devant couvrir la totalité des Jeunes Royaumes. Il détaille le Continent Nord, en abordant pour chaque pays son histoire, sa géographie, ses villes, ses coutumes, ses personnalités. Sont ainsi décrits :

- Vilmir
Il fut un temps où Vilmir était une monarchie, le Roi ayant la souveraineté sur les neuf duchés semi-autonomes qui composent le pays. Mais aujourd'hui, l'Eglise de la Loi a resserré son emprise, et le Roi est soumis à l'autorité du clergé. Le féodalisme, la famine, la corruption des instances dirigeantes, affectent la nation toute entière, et le duché de Nadsokor est tombé face au Chaos. C'est un pays où règne la fanatisme et la décadence, qui voit l'Eglise et l'Etat se déchirer en luttes interminables. Le pays est condamné, mais qui en a conscience ? Une telle situation politique fournit nombre d'intrigues, que le recueil de scénarios Crises Vilmiriennes permet d'exploiter.

- Ilmiora
Cette nation est la plus agréable du Continent Nord. Politiquement, il s'agit d'une confédération de Cités-Etats, qui se livrent entre elles à une concurrence commerciale âpre. Les personnages auront donc l'occasion de décrocher de nombreux contrats, et peut-être celle de rencontrer Zarozinia, la future épouse d'Elric.

- le Désert des Larmes
C'est un immense plateau couvert de nuées perpétuelles, et qui ressemble à une grande étendue d'herbes et de marécages. Il est habité par une faune étrange, ainsi que par des tribus barbares animistes.

- Nadsokor
Cette ville est un égoût à ciel ouvert, une Cour des Miracles à l'échelle d'une ancienne capitale, un repaire de mendiants, de fous, de gueux, et autres rejetés. Elle est sous l'influence du Chaos, et cela n'en fait pas une destination touristique rêvée...

- la Citadelle d'Org et la Forêt de Troos
Encore des noms mythiques qui résonnent aux oreilles des inconditionnels de M. Moorcock... Org est une citadelle enfouie au centre de la dangereuse forêt de Troos, ancien bastion d'une race autrefois puissante mais aujourd'hui en voie d'extinction. D'ailleurs, avec l'aide d'Elric, elle s'éteindra complètement peu de temps avant la fin du monde.

- le Désert des Soupirs
C'est un désert froid de dunes de sable, qui abrite en son sein les cités de Quarzhasaat et Tanelorn. Il est habité par des tribus nomades farouches, qui se livrent entre elles à une guerre fratricide pour la possession des oasis du désert, dont le nombre va en diminuant.

- Tanelorn
Cette ville, de par son importance dans la saga d'Elric, méritait bien un chapitre à elle seule. C'est en effet un hâvre de paix pour tous ceux qui fuient la guerre entre la Loi et le Chaos, et en tant que tel elle est présente sur tous les plans du Multivers, sous une forme ou sous une autre. C'est une ville de la Balance, et les dieux ne peuvent y pénétrer sans y avoir été invités.

En dehors de ces descriptions géographiques, sont également fournies quatre pages de synopsis de scénarios, le calendrier des Jeunes Royaumes, et (en VF uniquement) une fiche de personnage. Enfin, un chapitre intitulé "Vérités Cachées" ("Knowledge" en VO), dévoile l'origine et la création du monde des Jeunes Royaumes.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Munin  

Aaah, pourquoi ce supplément n'est-il pas sorti à l'époque de Stormbringer ?
J'ai une faiblesse pour les descriptions géographiques du tandem Chaosium/Oriflam (encore plus pour les ouvrages entièrement français, même), et celui-ci ne déroge pas à la règle. Il est intéressant de bout en bout, bien rédigé, bien traduit, bien illustré.

Mon seul regret ? QUAND SORTENT LES AUTRES ATLAS ?

Oystercult  

LE supplément ultime pour tous les fans des Jeunes Royaumes !! Tout y est trés bien décrit, superbement dessiné et les idées de scenars voire de campagnes fourmillent dans les pages de ce supplément.

Seul regret cet atlas ne présente que le Continent Nord. Un petit conseil pour finir, utilisez l'atlas en combinaison avec le Voleur d'âmes, un ancienne campagne de Stormbringer dans laquelle un groupe de joueur part à la recherche d'Elric en traversant tout le continent en question, vous obtiendrez des heures de jeu dans le monde de Moorcock !!

Fab  

Un très bon supplément, qui a le mérite de fournir l'ensemble des informations nécessaires pour jouer dans le continent nord des Jeunes Royaumes. L'inconvénient, c'est que c'est pile le continent déjà le plus abordé dans l'ensemble des suppléments, et qu'on aimerait bien en savoir un peu plus sur les autres. Et quelque chose me dit qu'on peut toujours attendre...

Cela étant dit, l'ensemble manque un peu de... folie/originalité/nouveauté. Un petit quelque chose qui fasse de ce supplément un véritable chef d'oeuvre, à l'instar de La France pour le cousin Hawkmoon. Tout est parfaitement exploitable, mais j'ai eu plusieurs fois le sentiment de lire un livre d'histoire européen très légèrement déformé (Vilmir et Ilmiora ne sont pas des exemples d'originalité). De plus, le fait de savoir que tout cela est voué à la destruction pure et simple (selon la ligne "officielle" que personne n'est obligé de suivre il est vrai) altère un peu le plaisir de la lecture : on laisse plus difficilement son imagination dériver quand on sait que les descriptions présentes sont "ultimes".

Ces remarques n'altèrent en rien la très grande qualité de ce supplément.

alain  

Tout d'abord il convient de préciser que s'il faut un seul supplément pour Elric à mon sens c'est celui-ci, tellement il donne une description complète du monde où l'on va jouer (du moins du continent nord), ce qui manque cruellement dans le livre de base où ce n'est guère développé.

Cependant il faut bien l'avouer la lecture n'est guère palpitante... c'est un atlas et c'est un peu soporifique... tout est dit. Il manque le souffle épique qui donnerait le petit plus à la lecture.

Mais bon on nous promet un atlas et en cela la tâche est très bien réalisée donc ma note sera de 4 car le contrat est rempli, j'aurais mis 5 si l'onirisme avait été ajouté.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :