Contenu | Menu | Recherche

Leader européen des sites de jeu de rôle

Player’s Guide to the Wilderlands

.

Références

  • Gamme : D20 - Wilderlands of High Fantasy
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Necromancer Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mars 2003
  • EAN/ISBN : 1-58846-092-4
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre à couverture souple de 128 pages format 22 x 28,5 cm, accompagné d’une carte de format A2 qui représente les régions des Wilderlands.

Description

Cet ouvrage introduit l’univers des Wilderlands, édité à l’origine par Judges Guild. Cette édition présente l’histoire et la création de personnage pour des classes et races spécifiques aux Wilderlands. L’ensemble est adapté aux règles de D&D3.5.

Après les crédits et la table des matières, l’Introduction (2 pages) résume les différentes composantes du monde des Wilderlands : un univers construit par de multiples guerres de conquête entre les différentes races. Il est composé de contrées sauvages inexplorées et dangereuses où la vie est rude et brève. Les civilisations sont régies et organisées dans les cités-états. Ce livre en présente les principales avec une description plus précise de la cité-état de l’invincible Overlord, l'histoire, les races, les dieux, les monstres des Wilderlands. Un encart rappelle aussi ce qu'est Judges Guild et une note de Bob Bledsaw souligne la qualité du travail effectué.

History of the Wilderlands (12 pages) détaille l’histoire du monde des Wilderlands avec des précisions politiques. Ce chapitre est composé d’un calendrier d'une page et des principaux faits historiques (8 pages). Il est à noter qu’une partie du chapitre est dédiée au Judge (3 pages), une division en plusieurs périodes de l’histoire comprenant même une préhistoire du monde qui impliquerait les dieux eux-mêmes.

Characters (32 pages) traite dans son premier tiers des races : les Humains, les Nains, les Elfes, les Gnomes et Hobbits ainsi que des grands peuples qui composent chacune. Ainsi pour les Humains sont passés en revue les Alryans, les Tharbrains, les Dunaels, etc. Une particularité des races de l’univers des Wilderlands, les couleurs de peau, est abordée dans un encart spécifique. Outre les classes du livre de base, celles de l’Alchimiste, de l’Amazone, du Sage et du Sorcier sont également jouables et fournies, et possèdent leurs propres capacités, pouvoirs, magie. Ensuite sont présentées les classes de prestige. Le chapitre se finit par les compétences, certaines ayant été modifiées et d'autres ajoutées, et les langues, nombreuses et correspondant aux différentes races.

Map Overview résume succinctement en 6 pages chacune des 18 régions du monde des Wilderlands. Ce chapitre contient aussi sur une page la carte du monde et son découpage en 18 régions. L’ensemble de ces régions est extrêmement détaillé dans la boîte Wilderlands of High Fantasy. Puis Cities of the Wilderlands (12 pages) détaille les principales cités. Les 6 cités-états, avec quelques chiffres (population, niveau technologique, les personnages importants, etc.), leur histoire, leur localisation géographique, leur politique occupent la moitié du chapitre, les autres villes importantes étant traitées de manière plus concise.

Geographic Features (16 pages) aborde les principales caractéristiques géographiques des Wilderlands, inscrites sur la carte dédiée aux joueurs. Les régions spécifiques sont décrites, telles que forêts, jungles,  collines, lacs, côtes, montagnes, plaines, rivières. Les particularités des différents lieux sont citées telles qu’une histoire, une légende, une rumeur, les principales créatures ou tribus, un climat particulier, un temple, une ruine, etc.

Traveler’s guide to the City State (8 pages) concerne la plus prisée des aventuriers, la City State of the invincible Overlord. Ce guide explique très succinctement l’organisation de la cité avec ses différentes polices et guildes, suivie d'un plan de la ville, puis explore les lieux principaux. Ce chapitre fait office de préambule au livre dédié City State of the Invincible  Overlord.

Gods and Deities of the Wilderlands (16 pages) commence par préciser que la liste des dieux et déesses n’est pas exhaustive. Par exemple, les dieux se trouvant dans l’ouvrage Deities and Demigods sont aussi présents dans les Wilderlands. On retrouve dans ce chapitre  les panthéons classiques de nos religions : chinoise, d'Egypte, d'Amérique du Sud, nordique, etc.. Toutes les divinités (esprit, demi-dieux, dieux inférieurs, etc.) ont un pouvoir divin et sont liées à un objet, une caractéristique géographique, un temple, une flore, etc. Le chapitre comprend :

  • une liste de différents critères qui caractérisent une divinité dans les Wilderlands (2 pages),
  • une cosmologie (1 page), très influencée par les écrivains de l’époque (H.P Lovecraft, Robert E. Howard, Michael Moorcock),
  • une liste de nouveaux domaines et sorts dédiés aux Wilderlands (2 pages),
  • une liste détaillée (11 pages) des dieux majeurs, c'est-à-dire les dieux les plus populaires et importants du monde des Wilderlands avec pour chacun : son alignement, les domaines, son symbole, les classes plutôt pratiquantes, son arme préférée, et quelques lignes sur son histoire.

Monsters of the Wilderlands (22 pages) est un catalogue de créatures qui sont spécifiques à l’univers, telles que le  Demonbrood, le Dorin, ou encore le Houri. Celles-ci sont détaillées avec les informations  techniques, plus quelques lignes de description physique et d’histoire.

L'ouvrage se termine par un rappel de l'OGL (Legal, 1 page), ainsi que la carte au format A2. Il est précisé que cette carte dédiée aux joueurs est peut-être moins précise voire erronée dans des régions pour lesquelles il est très difficile d’obtenir des informations.

Cette fiche a été rédigée le 8 septembre 2012.  Dernière mise à jour le 11 septembre 2012.

Critiques

le duke  

Complément indispensable (je précise, indispensable, sans ce bouquin, vous pourrez ranger la grosse boîte et, dans une moindre mesure, la city state pour jouer dans les wilderlands avec la 3.5 (ou un autre système).

Ce supplément contient beaucoup de petites choses qui font la différence (skills en plus, adaptation des classes de prestiges du dungeon master guide à l'univers, les connaissances, une liste de tomes, un aperçu général de l'univers et de son histoire,...). C'est un vrai "player", il ne dévoile pas les secrets du monde mais brosse un portrait général et regorge d'informations.

Le chapitre sur les créatures introduit en outre les races spécifiques aux wilderlands, idem pour celui sur les dieux.

En réalité, si vous jouez en 3.5, avc le dungeon master guide et le player's handbook et ce supplément vous avez votre corpus de règles de classes, de races, de dieux, donc inutile d'aller encombrer votre système de manuel WoC aussi inutiles que lourds en régles (feats, prestige class,...). C'est donc une formule tout à fait intéressante et qui permet de jouer vraiment à la 3.5, à l'ancienne donc axé jdr et pas jeu d'escarmouche pour figurines 25mm.

Evidemment malgré la qualité de la mise en page, c'est du noir et blanc et les illustrations sont vraiment bof bof, mais le principal n'est pas là... par contre malgré le terne des couleurs, on peut dire qu'il y a du merveilleux dans cet univers, du sombre aussi, bref de la fantasy comme on l'aime quand on aime Howard, Lieber, Moorcock,...

 

 

 

 

Critique écrite en mai 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques