Contenu | Menu | Recherche

9mm de diplomatie

Chaositech

.

Références

  • Gamme : d20 System
  • Sous-gamme : Malhavoc
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles
  • Editeur : Sword & Sorcery Studio
  • Langue : anglais
  • Date de publication : mars 2004
  • EAN/ISBN : 1-58846-056-8
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 116 pages à couverture souple.

Description

La Chaositech est une forme très étrange de technologie reposant sur l'utilisation du chaos primordial. Elle permet d'obtenir de véritables merveilles, qu'il s'agisse des créer des objets inertes ou d'altérer des créatures vivantes, et sa pratique est bien plus facile que la magie. Mais le prix à payer est énorme : la folie et la mort attendent irrémédiablement tous ceux qui s'adonnent trop à cet art directement lié aux plus effroyables entités de l'univers.

Une introduction de quatre page donne une définition rapide de la Chaositech, de ses avantages et de ses inconvénients, avant de présenter le contenu des différents chapitres et une courte biographie de l'auteur et des illustrateurs. Elle poursuit par quelques conseils aux MD sur l'utilisation de ce supplément dans leur campagne et propose plusieurs pistes en ce sens : héritage des temps ancestraux, découverte récente de quelque savant fou, art réservé à un culte secret ou perversion de la science. C'est au meneur de jeu de faire son choix en fonction de l'orientation de sa campagne.

Le premier chapitre occupe onze pages et s'intéresse au Chaos, dont il donne une définition différente de celle du Manuel des Joueurs. Il ne s'agit plus simplement d'une force du changement, mais d'une puissance corruptrice provoquant la destruction et l'annihilation de toute existence. Malgré tout ce chaos "profond" possède ses adeptes, qui feraient presque passer les cultes chaotiques classiques pour des enfants de choeur. Cette section décrit l'organisation de cette religion, ses croyances, son fonctionnement interne et ses buts ultimes, avant de détailler cinq cultes ayant chacun une philosophie et des objectifs propres. L'ensemble rappelle la vision du chaos de Warhammer par la débauche, l'horreur et la folie qui distinguent cette religion. Ce chapitre se termine sur un petit grimoire rassemblant une quinzaine de nouveaux sorts.

Le chapitre suivant consacre vingt-huit pages à ce qu'on appelle les Os d'Acier (Bones of Steel), c'est-à-dire les objets et machines Chaositechniques construites à partir de matériaux inertes comme le métal ou le verre. Il ne s'agit nullement d'objets magiques, bien que leur fonctionnement possède certaines similitudes avec ces derniers. Leur fabrication relève de la compétence d'Artisanat (Chaositech) et se révèle relativement simple, mais les échecs peuvent avoir des conséquences désastreuses, que ce chapitre décrit avec un grand luxe de détails : rétroactions mortelles, perversions psychologiques et autres mutations. La deuxième partie de ce chapitre propose un catalogue d'armes de corps à corps et à distance, armures et boucliers, mais aussi des objets très variés, y compris des objets particulier affectant directement le fonctionnement de la Chaositech, de la magie ou des mutations.

Mais la Chaositech ne se limite pas à la matière inerte : le chapitre suivant occupe vingt-deux pages et présente la science Chaositech organique. Après avoir détaillé les particularités de cette science et les avantages et dangers de ces modifications Chaotiques, il décrit plusieurs dizaines de greffes aux effets des plus variés : armes biologiques, protections particulières, altération des aptitudes physiques et intellectuelles, reproduction d'aptitudes extraordinaires ou surnaturelles. Cette technologie peut prendre les formes les plus variées : implants, greffes après amputation d'un membre ou d'un organe, biocristal fusionnant avec la chair, épidermes de substitution... le choix est vaste et ce catalogue n'est qu'un petit échantillon des possibilités de la Chaositech

Le chaos étant une force du changement, toute exposition prolongée à la Chaositech peut avoir des effets dangereux. Le chapitre quatre décrit en douze pages ce processus et les nombreuses mutations qui peuvent en découler. Ces mutations peuvent être d'intensité variable et peuvent être avantageuses ou au contraire très gênantes pour la victime. Plusieurs tables aléatoires sont proposées, ainsi que quelques réflexions sur la place des mutants dans la société et les possibilités de rémission.

Le chapitre cinq s'intéresse aux individus servant volontairement le chaos en s'adonnant à la Chaositech à travers deux nouvelles classes de prestige : le Chaositechnician, un individu rare ayant surmonté la folie pour devenir un expert dans cet art étrange, et le Machine Mage, un jeteur de sorts utilisant la Chaositech pour renforcer leurs pouvoirs magiques. Ce chapitre propose également trois nouveaux archétypes : "Chaos Shaped" permet de simuler une créature ayant subi d'importantes altération chaositechniques ou tout simplement créée de toutes pièces par un adepte de cette technologie ; "Chaosomaton" correspond aux créatures artificielles imitant une créature existante ; et "Fused Aberration" représente l'amalgame de plusieurs créatures en une chose vivante des plus étranges. Chacun de ces archétypes est illustré par un exemple complet.

Le sixième et dernier chapitre décrit en seize pages les plus terribles créatures liées au chaos : les Galchutt, également appelés Dark Ones ou Seigneurs du Chaos. En guise de préambule, l'auteur tente de définir la nature de ces êtres, ce qui se révèle difficile : il ne s'agit ni de dieux, ni de démons, ni de créatures vivantes, et ils demeurent des extérieurs quel que soit le plan où ils se trouvent. Mais une chose est sûre : leur seul et unique but est l'annihilation totale de l'univers. Comme dans le Mythe de Cthulhu, on trouve chez les Galchutt des entités uniques, mais aussi des races entières de créatures. Ce chapitre propose d'ailleurs la description et les caractéristiques de Shallamoth Kindred (incarnation de la mutilation et de la destruction) et de Bhor Kei (force de la puissance et de la rage), deux des Galchutt individuels les plus terrifiants. S'ensuit la description de cinq races supérieures et de deux races inférieures dont l'apparence improbable et la psychologie étrangère auraient certainement séduit H. P. Lovecraft.

L'appendice de cinq pages qui conclut ce livre propose une liste récapitulative des prix de tous les objets et modifications relevant de la Chaositech présentés dans l'ouvrage.

A noter que le matériel et les concepts décrits dans Chaositech ont été largement réutilisés dans la création de l'univers de Ptolus, à tel point que Chaositech est fourni sur le CD-ROM accompagnant Ptolus : City by the Spire.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

Aucune critique sur cet ouvrage pour le moment.