Contenu | Menu | Recherche

Wibbly-wobbly, timey-wimey.... RPGs

Mega-City One's Most Wanted

.

Références

  • Gamme : D20 - Judge Dredd
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Ecran
  • Editeur : Mongoose Publishing
  • Langue : anglais
  • Date de publication : juin 2002
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Couverture amovible comprenant :

  • Un livret de 24 pages ;
  • Un écran à quatre volets A4 au format portrait, en couleurs recto verso.

Description

La couverture amovible qui enveloppe les deux éléments du supplément n'est imprimée que sur la première et quatrième de couverture.

L'écran en quatre volets offre côté joueurs une frise de personnages (de gauche à droite : l’inspecteur Shimura, le détective-judge Armitage et le judge Dredd) dominés par le visage en gros plan de Mean Machine Angel. Côté MJ, l'on trouve l'essentiel des tables nécessaires au jeu : la table des armes, la table des compétences, les modificateurs d'arrestation, les tables liées aux véhicules (vitesse, modificateurs divers de conduite, etc.), soit au total 23 tables illustrant l'intérieur du paravent.

Le livret s'ouvre sur 1 page de sommaire et crédits, suivie d'une introduction d'1 page explicitant le contenu du livret. Ce dernier comporte une fiche par page, soit 16 fiches de PNJs, ainsi que 3 nouvelles classes de prestige et de l'équipement.

Les fiches de PNJs incluent : Judge Dredd, Psi-Judge Anderson, Chief Judge Hershey, Galen De Marco, Travis Perkins, Chopper, Max Normal, Otto Sump, Jonni Kiss, Satanus, Stan Lee, Pa Angel, Mean Machine Angel, Link Angel, Junior Angel et Fink Angel. Chaque fiche comprend les caractéristiques du personnage et son histoire personnelle tirée de la bande dessinée.

Suivent 3 pages présentant des nouvelles classes de personnages (Cursed Earth Desperado, Martial Artist, Master Martial Artist) bâtie selon un format standardisé : petit texte introductif, points de vie, pré-requis, compétences spéciales pour les niveaux 1 à 5, tableau récapitulatif, le tout sur une page.

2 pages d’équipement complémentaire complètent le fascicule : une houppelande renforcée, des queues de shuggy, quatre armes et deux véhicules.

Enfin, la dernière page fournit les informations usuelles sur l’Open Game Licence.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 25 juillet 2017.

Critiques

Kim Jong Il  

Voila donc un pas bel écran comme on aimerait en voir moins souvent...

En fait, pour ce qui est de l'écran en lui-même, chacun appréciera selon ses goûts, mais toujours est-il que, personnellement, je le trouve très, très moche. Autant le concept n'est pas franchement terrible (les chetrons de quelques persos de la BD, dont un franchement mineur, sur un fond bleu schtroumpf), autant le dessin en lui-même est plutôt bof...

Du côté master, on trouve quelques tables tirées du bouquin de base sur des sujets divers (arrestation, collisions, table des armes...). Je trouve dommage que les règles basiques du D20 n'y sont pas reproduites (on ne trouve que des tables tirées de Dredd RPG, probablement pour des questions de droits) et on se demande presque s'il ne faut pas jouer avec l'écran de D&D3 sur un côté.

Le livret remonte un brin le niveau du produit, même s'il est loin d'être lui-même parfait. On y retrouve donc les caracs de quelques persos de la BD dont Dredd, pour ceux que ça intéresse, lesquelles caracs ne me semblant pas tellement coller au personnage soit dit en passant, avec une petite page de background pour chacun. C'est pas mal comme idée mais le choix des persos me semble assez foireux. Tout d'abord, une bonne partie d'entre eux sont déjà morts à la période choisie pour le jeu. On peut toujours jouer avant, mais se pose alors le problème du respect de la storyline officiel et le fait que pas mal de joueurs risquent de savoir ce qui se prépare. D'autres persos (Max Normal, Stan Lee...) sont tellement mineurs que je vois mal ce qu'ils viennent foutre là, à par remplir le vide, alors que certains autres, qui auraient été plus utiles et plus chouettes, manquent à l'appel genre les Dark Judges ou les Chief Judges précédents.

Ajoutons à cela quelques pièces de matos et trois prestige classes pas franchement utiles et on a un supplément assez médiocre et peu utile dont je ne conseille pas l'achat. Pour ce qui est de l'écran, faites-le vous-même, ça vaudra mieux.

SebM  

Cet écran n'est pas franchement une réussite.

D'abord, l'illustration n'est pas terrible. Vu la somme d'illustrateurs, parfois très talentueux, qui se sont succédés sur la franchise, il y avait forcément beaucoup mieux à proposer. Et pour poser l'ambiance, une vue de la Méga-Cité 1, avec ses blocks vertigineux, sa statue de la Justice écrasant la statue de la liberté de son imposante hauteur, aurait certainement mieux fait le job.

Là, on a Mean Machine qui grimace en gros plan. Bon...

Ensuite, il n'est même pas solide : on est très très loin des standards actuels. Au moindre coup de vent (ou de dé), il vacille. Bref.

Enfin, le livret est au mieux anecdotique, au pire parfaitement inutile. 
Personnellement, je considère que les stats des PNJ majeurs doivent se trouver dans le livre de base d'un jdr tiré d'une oeuvre particulière. Alors j'ai vraiment du mal avec le concept du supplément payant pour accéder à ce genre d'infos.

Ensuite, les nouvelles classes de personnages n'apportent strictement rien au schmilblick et ne donnent certainement pas envie de jouer autre chose qu'un juge.

Seule la rallonge de matériel, sans soulever les foules, réveille le lecteur qui a eu maintes fois le temps de s'endormir. Pourtant, le texte est buggé (il manque un paragraphe concernant la queue de Shuggy Tanner & Fitchet).

En conclusion : un supplément qui n'est pas à la hauteur du formidable potentiel du Judge Dredd rpg.

Critique écrite en juillet 2017.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques