Contenu | Menu | Recherche

L'Ordinateur est votre ami

Races de Faerûn

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre en quadrichromie à couverture rigide de 192 pages.

Description

Faerûn est peuplé de centaines de races intelligentes, chacune d'entre elles divisée en clans, tribus, nations ou ethnies, sans parler des différences religieuses et politiques, qui ne sont pas au programme de ce livre. Certaines de ces races sont de monstrueux prédateurs aux terribles pouvoirs ou de sanguinaires maraudeurs terrorisant le bon peuple paysan, mais la majorité d'entre elles représentent ces bonnes-gens, ne désirant qu'une chose : vivre en paix, quelles que soient les manières qu'elles pensent justes et bonnes pour arriver à leurs fins.

Races of Faerûn examine 50 des races les plus importantes peuplant Faerûn. Si, comme nous pouvons nous y attendre, les Nains, Elfes et autres Gnomes sont présents dans cet ouvrage, une large part est également donnée aux principales ethnies humaines. Ce supplément n'a rien d'un bestiaire. Il décrit les peuples de Faerûn culturellement et non par leurs caractéristiques.

Chacune des races majeures, décrites dans Races of Faerûn, le sont selon les entrées suivantes :
- Données Raciales (information culturelle) : ce paragraphe regroupe les informations sur les régions d'origine de chaque ethnie, leurs dons et classes de prestiges spécifiques, ainsi que l'ajustement de niveau, si la créature est supérieure au niveau des races standards. Cela se termine par leur description physique et leur espérance de vie.
- Histoire : certaines sont natives, d'autres arrivées par des portails il y a des millénaires...
- Vision du Monde : ce chapitre présente la façon générale dont chaque ethnie conçoit le monde et son environnement, ainsi que la façon dont les autres pourraient le caricaturer.
- Société : décrit l'environnement social préféré par cette ethnie.
- Langage et Ecriture : concerne la langue natale et celles généralement apprises par les membres de cette race, ainsi que le degré d'alphabétisation de ses ressortissants.
- Traits Raciaux : traite des talents inhérents à chaque race. Si les caractéristiques de la race n'étaient pas encore décrites dans d'autres volumes, sa fiche signalétique se trouve ici.
- Savoir et Magie : aborde les écoles et points de vue spécifiques à la race, sur la magie.
- Religion : concerne comme son nom l'indique les croyances de chacun.
- Relation avec les autres races
- Région : sous le même modèle que pour les races présentées dans le livre de campagne de Forgotten Realms, se trouve un tableau récapitulant les langues natales et optionnelles, les dons régionaux et les bonus d'équipement, des races qui jusque-là n'avaient pas été traitées.

En suivant ce modèle descriptif, Races of Faerûn décrit les races suivantes :
- Les Nains, divisés entre les Nains Arctiques (Inugaakalikurit, dans leur propre langage), les Nains d'Or (du rift), les Nains Gris (également connu sous le nom de Duergar), les Nains d'Ecu (que l'on pourrait appeler la race commune), les Urdunnirs (ou Nain de Pierre) et les Nains Sauvages (de Chult).
- Les Elfes, divisés entre les Elfes Aquatiques, les Avariels (appelé également Elfes Ailés), les Elfes Noirs (les fameux Drows), les Elfes d'Argent (ou elfe classique du Manuel des Joueurs), les Elfes d'Or (ou du Soleil, les Noldos locaux), les Elfes Sauvages et les Elfes des Bois (ou Elfes Cuivrés).
- Les Gnomes sont eux-même divisés en trois groupes : les Gnomes des Profondeurs (ou Svirfneblin), les timides Gnomes des Forêts (très proches du petit peuple féerique) et les Gnomes des Roches, le Gnome dit commun, parce qu'il est le plus ouvert aux autres cultures.
- Les Demi-Elfes : si un Demi-Elfe est le fruit de l'union entre un elfe et un humain, il existe des différences marquées, selon le parent elfique de cette union. Sont ainsi décrits, les Demi-Elfes communs, mais aussi les Demi-Elfes Aquatiques et Drows.
- Les Orcs sont divisé en quatre grandes familles : le demi-Orc commun, mais aussi l'Orc des Montagnes, l'Orc commun de l'épine dorsale du monde, l'Orc Gris, une espèce non-transgénique d'Uruk-Haï et l'Orog, ou Orc des Profondeurs.
- Suivent les Halflings, divisés entre les espèces "Sagespectres", "Pieds-légers" et "Vaillants".
- Il ne restait plus qu'à traiter de la plus importante race répandue sur Faerûn : les Humains. Sont ainsi décrits, les Calishites (fiers descendants des empires des Génies, dont certains ont encore du sang de Djinn dans les veines), les Chondathans (issus du royaume défunt de Jaamdath, dont les descendants ont émigrés tout autour de la mer intérieure, puis jusqu'à la côte des épées, et dont la langue sert de base à la langue commune d'aujourd'hui). Les Damarans (un fier peuple aujourd'hui écrasé), les Illuskans (un peuple nordique dont les descendants colonisèrent aussi bien les îles Moonshaë, que le Nord, et dont le sang coule dans les veines des guerriers Uthgart), les Mulans (venus d'un autre monde avec leurs divinités aux consonnances égyptiennes), les Rashemis (vieux peuple de l'est, souvent en conflit avec les Mulans) et les Tethyrians, une race qui n'en est pas vraiment une, puisque venant de la fusion entre plusieurs d'entre elles, mais qui maintenant forme une culture à part entière. Le chapitre sur les humains se termine par la description succincte des 22 autres cultures représentatives de la diversité humaine de Toril, ainsi que par un tableau indiquant le pourcentage de représentation de chacune de ces ethnies, selon les diférentes régions et états de Faerûn.
- Viennent ensuite les Planaires, que l'on peut fréquemment rencontrer sur Faerûn. Les groupes décrits sont : les Aasimar, les Genasi des quatre éléments, les Fey'ri, les Tanarukk et les Tiefling.
- Les races mineures décrivent selon le même schéma, parfois un peu moins argumenté, les Aarakocra, les Centaures, les Gobelinoïdes, les Kir-Lanan, les Hommes-Lézards, les Lycanthropes, les Shades, les Wemics et les Yuan-ti.

Les appendices traitent des pièces d'équipement spécifiques de certaines de ces races, des nouveaux dons se rapportant à elles ainsi que neuf nouvelles classes de prestige, quelques créatures et quelques sorts.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 28 janvier 2012.

Critiques

Fairbansky  

Pour commencer, sachez que ce supplement intégre pleinement les regles 3.5 ! En effet, certaines créatures / races ont des dons, compétences ou sorts de la 3.5.

Ce que je n'aime pas du tout d'habitude dans les supplements DnD, c'est que j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de remplissage à coup de classes de prestiges grotesques, objets magiques inutiles, dons étranges et autres bizzareries. Ici, ce n'est pas du tout le cas ! Le livre constitue un superbe background de tout Faerûn au travers de l'historique de chaque races. Saviez vous qu'un Drow était en fait un Avariel (elfe ailé) bannis par Corellon ? Bref, on apprend tout sur chacune des races importantes des Royaumes Oubliés. Les humains sont déclinés en différentes ethnies, et on trouve enfin plus d'explication sur les planaires (genasi, tieffelin, aasimar et tanarukk).

La présentation est soignée, le tout est en couverture rigide et le prix assez light ! Du tout bon, j'en redemande !

Artémis Entreri 29  

Ce supplément est un excellent additif aux informations contenues dans l'encyclopédie des RO et contribue à étoffer ce monde de campagne mythique. Les informations permettent réellement de donner du relief aux personnages (PJ et PNJ) et contenteront joueurs et meneurs. La place est laissées aux joueurs aimant une interprétation digne de ce nom et un roleplay complet. On ne peut qu'en féliciter les auteurs !

Ce qui m'a vraiment attiré, ce sont les descriptions des peuples humains de Faerûn : vous ne jouez pas un Humain, mais un personnage qui a des traits propres à ses frères de "race", ce qui permet, entre autres, d'ajouter du mordant à vos campagnes. J'aime tout particulièrement les chapitres "Vision du monde", "Société" et "Relations avec les autres races" car ils permettent de bien situer les personnages dans leur environnement (ce qui est le + difficile à faire en JDR) et constituent une mine inépuisable d'idées de scénarii. Toutes les races sont admirablement décrites, c'est un pur plaisir.

La petite touche technique (dons et classes de prestige notamment) n'est pas désagréable mais est purement optionnelle, l'essence de ce supplément étant la teneur en background.

Petit(s) bémol(s) ? La maquette est très dense, mais à force on s'habitue ! Et puis c'est largement contrebalancé par la couverture rigide... Le prix, mais il faut reconnaître qu'on en a pour son argent.

Donjonneurs fous de Portes-Monstres-Trésors, passez votre chemin, ce supplément vous donnera mal au crâne ! Véritables Rôlistes, qu'attendez-vous pour faire de vos PJ et PNJ des légendes vivantes dans un contexte évolué et évolutif ?!?

Laeral  

Un bon supplément DD3 avec les règles 3.5. Une maquette dense mais soignée. Ces informations vous seront utiles pour vos persos et pour inclure un background complet à votre campagne. On sait tout sur les races principales et j'invite les MJ à y puiser de nombreuses idées intéressantes. On y trouve aussi de la technique et des classes de prestiges parfois un peu grotesques mais en tout cas originales. Et que dire du fabuleux Chantelame ! Dommage que la traduction laisse parfois à désirer, mais elle ne nuit pas à cet ensemble fort bien pensé...

Griselame  

Je crois franchement qu'on devrait faire lire ce bouquin à tous ceux qui pensent que les Royaumes Oubliés ne sont qu'un patchwork incolore et sans saveur, ou encore un prétexte ou une coquille entourant l'accès à des donjons énormes pour gros bills en vadrouille. Car honnêtement , il y a dans ce livre tellement d'infos et tellement de background pour chacune des races de Faerûn (et les différentes ethnies qui les composent) que le moindre PNJ du monde peut subitement prendre une substance incroyable. Un souffle créatif, des milliards d'idées (avec of course des relectures de l'histoire de l'humanité, comme dans TOUS les jeux de rôle), des conseils d'interpretation, des kilomètres d'histoires et de chronologie pour immerger vos joueurs dans un monde très vivant et leur permettre de donenr une vraie identité a leur perso, bref ce supplément est pour moi, amoureux des PNJ hauts en couleur et d'immersion de mes joueurs dans l'univers des jeux, quelque chose d'unique et tout bonnement le meilleur supplément de la gamme.

Couplez-le à "Magie de Faerun" et le livre de base, et vous voilà parti dans un univers qui prend toute sa saveur, celle dont on vous rabâche les oreilles depuis tant d'années. Seul bemol : les classes de prestige et quelques objets magiques pas trop intéressants, m'enfin pour le reste, je m'agenouille !

Le roi kobold  

Sans doute le meilleur supplément des RO après seigneurs des ténèbres à mon avis. Il aide à donner aux RO ce qui leur manque le plus : une cohérence interne et une âme. En effet, bien que j'aime assez ce monde, je ne peux nier qu'il s'agisse avant tout d'un immense patchwork, pas toujours facile à digérer.

Alors qu'un monde comme Lancedragon est par exemple connu pour ses fiers chevaliers solamniques, ses inventeurs gnomes ou ses kenders kleptomanes, le mot de Faerûn évoque rarement aux oreilles de telles choses, il fait plus penser à tel ou tel grosbill, ou à la rigueur à une organisation secrète. Mais bien rare est celui qui pourra vous dire les spécificités des différentes ethnies qui composent ce monde.

Cela est maintenant en partie réparé, et ce magnifique ouvrage nous livre toutes les informations nécessaires à l'interprétation des habitants de Faerûn. Désormais vous ne jouez plus un magicien banal, mais un fier et dédaigneux élémentaliste calishite, votre voleur ne se limite plus à un petit coupe-bourse, c'est un Theskien cosmopolite et apte à s'adapter à n'importe quelle culture alors que votre nain d'or, bien loin d'une pâle caricature de Gimli, est désormais un nain d'or méfiant et hautain, orgueilleux du fantastique empire de sa race.

Ce "petit supplément d'âme" fait vraiment du bien à ce monde qui en avait bien besoin, et aide les joueurs à s'impliquer et à faire du RP. Rajoutez à cela des dons/équipement/CDP au service du background (là ou c'est trop souvent le contraire), bien intégrés dans l'univers et aucunement bill, et vous obtenez un 5 bien mérité. D'autant plus que l'impeccable présentation des bouquins RO est toujours là, avec en plus une couverture rigide.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :
  • Traductions :