Contenu | Menu | Recherche

Only after disaster can we be resurrected. (Tyler Durden)

Manuel des Monstres

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 320 pages à couverture rigide, intérieur en quadrichromie.

Description

Des trois ouvrages formant la troisième édition de Dungeons & Dragons, le Manuel des Monstres est celui ayant connu les modifications les plus visibles dans cette édition révisée, puisque ce bestiaire s'épaissit de près de 100 pages et que son organisation a été entièrement retravaillée. La mise en page reste similaire, mais de nouvelles illustrations font leur apparition, et les sauts de colonne et de page ont été revus afin de ne plus couper systématiquement les blocs de caractéristiques, rendant la consultation des données plus facile en cours de partie. Le placement des illustrations a été fait dans le même souci.

L'introduction du bestiaire fournit toutes les informations nécessaires à la compréhension et l'utilisation du matériel fourni par l'ouvrage. Il décrit avec précision les différents types de créatures, le fonctionnement de la Classe d'Armure et des bonus qui la composent, et décortique le format de description des monstres présentés dans le reste de l'ouvrage.

Le premier chapitre forme le coeur de l'ouvrage et présente en 250 pages la description des monstres traditionnels de D&D. La plupart des créatures étaient déjà présentes dans le Manuel des Monstres 3.0, mais leurs caractéristiques ont souvent été ajustées ou prcisées, et de nouvelles créatures font également leur apparition. Le format de description a été étendu, notamment en ce qui concerne les modes d'attaque des créatures. Le texte descriptif de la plupart des monstres s'est aussi enrichi, et on trouve pour la plupart d'entre eux des règles permettant de les utiliser comme races jouables (avec les ajustements de niveau adéquats). On notera que les archétypes de monstres (plus nombreux et plus précis que dans le Manuel des Monstres 3.0) ne forment plus un chapitre séparé et ont rejoint le bestiaire général.

Les chapitres deux et trois sont respectivement consacrés aux animaux et aux vermines, et reprennent la même organisation que le chapitre précédent. Les créatures présentées demeurent sensiblement les mêmes que dans l'édition 3.0.

Le chapitre quatre est consacré à la progression des monstres. Il explique comment augmenter la puissance des créatures à travers des niveaux de classe, des dés de vie et des aptitudes spéciales supplémentaires, tout en permettant de qualifier avec une relative précision le nouveau facteur de Puissance des monstres ainsi modifiés.

Le chapitre cinq propose au MD de créer ses propres créatures à travers un système bien plus complet et précis que celui que présentait l'édition 3.0 : étape par étape, il permet au meneur de jeu d'inventer de nouveaux monstres (ou de transformer des monstres existants) tout en veillant à l'équilibre du jeu.

Le chapitre six dresse la liste des dons monstrueux et présente une compétence de 'Contrôle de Forme' réservée aux métamorphes, alors qu'un glossaire complet de tous les termes relatifs aux créatures compose le chapitre sept. En fin de volume, on retrouve le traditionnel classement des créatures par facteur de puissance.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 10 octobre 2009.

Critiques

Fairbansky  

C'est sans doute le manuel des monstres qui aura bénéficié de la meilleur transformation en version 3.5. Outre l'augmentation de 30% du nombre de monstres, du nombre de pages et du nombre de dessins, le manuel a gagné en lisibilité et en ergonomie. Les dessins sont toujours aussi somptueux, la présentation toujours aussi soignée.

A coté de chaque dessin, vous pourrez trouver un description précise de la bestiole. C'est très pratique en cours de scénario pour le maître de donjon : il suffit d'ouvrir la page et de la lire aux joueurs lorsque vous devez décrire le monstre. Ensuite, vous pourrez montrer le dessin. Un petit plus qui améne un côté pratique précieux pour les MD. Bref, le manuel des monstres 3.5 c'est du tout bon !

Belial  

Agréable surprise que ce Manuel des monstres. Certes il reste un catalogue de bestioles et il manque singulièrement de charme, mais force est de constater que le pragmatisme y règne en maître incontesté.

Il est bien sûr 100% compatible et cohérent avec les deux autres "core books", et décline fort judicieusement les règles que ceux-ci présentent côté monstres. Tout le matériel est donc là pour créer des PJs/PNJs originaux, quid d'un moine elfe noir ou que diriez-vous d'un roublard pixie ?

A cela il faut ajouter les annexes très complètes qui présentent les règles spécifiques inhérentes aux monstres et vous permettent de créer vos propres bestioles en accord avec le système de D&D.

Illustrations de belle facture pour la plupart, et puis la quadrichromie, le papier glacé et la mise en page qui fait son petit effet. Bref, beau boulot.

Kirk-Tarn-Krun  

Pas mal comme livre mais bon :

Les -: qui insiste trop sur le coté technique et qui donne des infos dont on se fiche un peu lors des parties. De plus, en tant que MJ débutant, elles m'ont beaucoup freiné. Il aurait mieux valut insister plus sur le background des races et moins sur le coté technique (les groupes, les armes, le taux de jeunes ou de tel classe, l'environnement...). Un bon paquet des monstres ne seront jamais utile à un MJ.

 

Les +: C'est simple comme bonjour de trouver un monstre précis dans le manuel. Pour peu qu'on arrive à faire fi de certaines règles, ça aide beaucoup même s'il faut de l'expérience. On a de bonnes informations sur la façon de jouer chaque monstre et sur leurs société et le point incontournable : L'équipement.

 

Voilààààààà

Critique écrite en mai 2009.

Tesla  

Dernier éléments du triptyque j’ai hésité entre 3 et 4 un moment tant je n’aime pas les catalogues (oui j’achète celui des monstres de D&D je dois être masochiste). Car oui l’essentiel de l’ouvrage est un catalogue de monstres vendu cher de surcroît. Mais c’est un très bon catalogue richement illustré, varié et bien fichu tant sur la forme que le fond. Du coup il m'a un peu réconcilié avec les catalogues.

Sur la forme :  C’est beau, couverture rigide tout en couleur, sur papier glacé de bon qualité (bien qu’un peu fin diront certains esprits chagrin).  La qualité est semblable aux autres livre de base de D&D 3.5 c’est du bouquin qui durera des années. Les illustrations sont très cohérente (très américaines elles ne feront pas l’unanimité) et CHAQUE monstre ou presque est illustré, ce qui est absolument génial.

Sur le fond : Traduction française impeccable. Chaque monstre est décrit (encart de description d’ambiance et technique) puis on décrit son habitat, ses techniques de combat et surtout son mode  de vie (ce qui apporte toute la richesse à ce bestiaire). C’est très riche on a le droit à une mini encyclopédie imaginaire des animaux et créatures que l’on peut rencontrer dans D&D (de la vermine au dracosire). Vous avez vraiment de quoi peupler vos cadres de campagne. Nous n’avons pas trop de trucs ridicules ou stupides ou du moins ceux-ci sont pour le coup vraiment détaillés (ben oui vous aurez un aperçu de la « logique » d’un cube gélatineux) ce qui a mon sens change la perception de ces créatures habituellement vue comme grotesques.

Ce qu’on peut on lui reprocher : Les créatures intelligentes sont décrites trop rapidement (bon la place n’est pas extensible à l’infini), son prix, parfois pour les créatures puissante de noyer de l’espace pour mettre des infos techniques peu intéressantes (genre les sorts niveaux 0 pour un archidiable : super).

Critique écrite en mai 2013.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :