Contenu | Menu | Recherche

When you shoot, shoot. Don't talk !

Psionics Handbook

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret à couverture rigide de 160 pages.

Description

Ce livre est dédié à un nouveau genre de personnage : les psioniques. Etrange pour monde de fantasy ? En fait les pouvoirs psioniques sont des capacités naturelles dérivant de la puissance de l'esprit sur la matière, la capacité d'influer sur la réalité par la pensée.

Après une courte introduction, le premier chapitre "Les Classes de Psioniques" décrit les deux classes de personnages psioniques :
- le Psion est un méditatif qui se penche sur lui-même pour trouver dans son propre esprit la puissance dont il a besoin. L'introspection est sa voie. Il peut utiliser des cristaux psi sur lesquels il aura "gravé" une partie de sa personnalité. Ces cristaux peuvent être de puissants alliés, procurant d'utiles bonus aux jets.
- Le Guerrier Psychique utilise son esprit pour devenir un guerrier. Il forge également son corps pour devenir un adepte des arts martiaux.

Le second chapitre "Les Compétences" décrit les nouvelles compétences liées aux classes de psioniques : Art psi, Autohypnose, Concentration, Connaissances (psionique), Stabilisation, Utilisation d'objets psioniques, Vision éloignée. Le troisième chapitre "Les dons" décrit comme son nom l'indique, pas moins de 56 nouveaux dons pour ces classes.

Le quatrième chapitre "Le Psionique" entre dans le vif du sujet, présentant et expliquant les pouvoirs psis, leur utilisation et les différentes règles régissant le tout. On aura en particulier des règles concernant les différentes attaques et défenses mentales. Le cinquième chapitre "Les Facultés" est certainement le plus volumineux de l'ouvrage et fournit les listes de pouvoirs, organisés par niveau comme des listes de sorts, et dont les explications sont fournies, par ordre alphabétique.

Le sixième chapitre "Les Personnages" présente des classes prestigieuses : le "Métamédium" se focalise sur le pouvoir psychique en tant que tel, les "Pyrokinésistes" sont spécialisés dans le feu, les "Tueurs d'Illithids" cherchent à débarrasser le monde des tristement célèbres Flagelleurs Mentaux, et les "Surineurs" font d'excellents assassins. Des précisions sur les caractéristiques et la génération aléatoire de PNJ sont également disponibles.

Le chapitre sept "Les Objets Psioniques" présente toute une série d'objets à pouvoirs psis et la façon de les utiliser. Le chapitre huit "Les Monstres" introduit toute une série de nouvelles créatures axées sur les pouvoirs psis, dont de bien étranges morts-vivants psioniques.

L'ouvrage se termine par un index, et une fiche de personnage vierge prévue tout spécialement pour les psioniques.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.

Critiques

Yanafal  

Quand j'ai acheté ce livre, c'était dans l'idée d'enfin faire jouer une campagne dans le monde de Darksun. Comme ce dernier en est resté (et restera sans doute) à ADD, et qu'il est basé sur les pouvoirs psioniques, j'ai sauté sur l'occasion de découvrir un livre consacré aux psis.

A la lecture de l'ouvrage, on sent tout de suite l'effet 3ème édition. Tous les pouvoirs ont été harmonisés pour coller aux règles liés au DC. De nouvelles classes spécialisées ont été introduite (j'avoue avoir un petit faible pour le Psychic Warrior), quelques créatures psis sont également présentes (celles-ci m'ont toujours un peu fait rire, notamment la taupe psychique :o).

En résumé, du travail pro, sans grande originalité. Intéressant pour ceux qui veulent faire une campagne utilisant les pouvoirs psis, mais sinon, vous pouvez vous passer de cet achat. La seule chose que je regrette, c'est la disparition des talents natifs, ce qui implique que si un personnage veut posséder des pouvoirs, il doit nécessairement prendre au moins 1 niveau d'une classe psi.

agent  

Beau livre, illustrations superbes, très bonnes idées (les cristaux, les classes specialisées, les pouvoirs très typés). Règles complètes et équilibrées. Excellent pour qui s'intéresse aux pouvoirs psychiques, mais complique le jeu avec le calcul des points de pouvoir et les disciplines. A réserver aux fans du genre (note 4), les autres peuvent s'en passer (note 2) -> d'ou la note moyenne de 3.

Alban  

Un bel et bon ouvrage, qui change agréablement de la Magie D&D. Un peu comme si les auteurs avaient voulu introduire une magie à base de Points pour les frustrés du système ancestral de D&D.

Les 6 variétés de Psis permettent de joyeuses possibilités, même si l'assignation des caracs me semble hasardeuse (les spécialistes du métabolisme se basant sur la Force ? J'aurais plutôt vu Constitution...).

Ce qui est regrettable, c'est la liste des pouvoirs, pas assez originale et se contentant souvent de copier des sorts classiques. Mais bon, les feats Psis (bien faits) et les objets Psis sont emballants.

 

Ce guide des pouvoirs mentaux remplace le Manuel complet des psioniques de la seconde édition d'AD&D. Il est loin d'être parfait à mon goût mais au moins il est complet et très bien écrit.

Complet : il aborde en huit chapitres l'essentiel de ce qu'il est nécessaire de savoir pour utiliser les psioniques : classes, compétences, dons, fonctionnement des psis, pouvoirs, classes de prestige, objets et monstres. (Rien, cependant, sur la façon d'intégrer les psioniques à Greyhawk ou aux Royaumes Oubliés.)

Très bien écrit : Bruce R. Cordell (Retour à la Tombe des Horreurs) a accompli un travail de titan pour parvenir à maintenir un équilibre des forces sans failles entre les magiciens et les classes psioniques : le psion et le guerrier psychique. Le tout est très clair, intelligemment illustré et bien indexé. Les amateurs devraient y trouver leur compte (mais pas leur porte-monnaie). J'ai particulièrement apprécié les tatouages rampants et les peaux psychoactives, on aurait dit du Rifts !

Mais... Cette volonté de systématiquement mettre les psis au niveau de la magie nuit à son caractère. Quelques exemples ? Les points de pouvoir ne se récupèrent plus continuellement et lentement, mais d'un coup en se réveillant, comme les magos avec leurs sorts. Les modes d'attaque psioniques sont désormais incapables de faire autre chose qu'étourdir les non-psioniques : plus moyen de détruire un cerveau à gros coups d'Écrasement psychique. Paradoxalement, cette restriction ne s'applique pas aux psioniques. Et puis, les pouvoirs psioniques ne paraissent souvent pas avoir le moindre rapport avec la puissance mentale. Souffle de dragon, vision elfique, escalade d'araignée, etc., on aurait aimé avoir au moins quelques phrases rationalisant l'existence de ces pouvoirs. Le psion ne devrait pas être un super-héros de comics, non ? Il y a des tas de petits trucs similaires, qui peuvent énerver ou laisser de marbre selon la façon dont on considère ce genre de pouvoirs.

Ah oui, et les talents natifs ont disparu. Cela signifie que pour acquérir un pouvoir psi (forcément niveau 0 ou 1), il faut se multiclasser désormais. On ne peut pas être bon partout.

 

Les psioniques ont toujours été l'arlésienne de Donjons & Dragons. injouables car trop puissants, gérés par des règles différentes et compliquées, leur présence n'était en plus pas toujours facile à expliquer dans un monde méd-fan. Si ce dernier point n'a pas changé puisque ce Psionics Handbook se consacre uniquement à la technique, la jouabilité des psis ne pose plus aucun problème puisqu'ils sont enfin soumis aux règles standards de D&D 3 : compétences, dons, etc. Ce PH proposes deux classes, les psions, qui sont l'équivalent pso des ensorceleurs, et les psychic warriors, des guerriers avec quelques talents psis, ainsi que quatre classes de prestige. La grande force de psioniques est leur flexibilité : ils maîtrisent peu de pouvoirs mais peuvent les utiliser quand et autant de fois qu'ils le veulent, en payant simplement leur coût en points psis. Ces pouvoirs sont répartis en six disciplines (télépathie, psychokinésie, etc.).

Survivance du passé, les modes d'attaque et de défense qui permettent aux psis de se combattre entre eux sont toujours là : une attaque réussie permet de réduire temporairement les caractéristiques de son adversaire. Enfin, les githyankis et leurs frères ennemis les githzerais font leur retour dans le chapitre consacré aux créatures qui clôt le meilleur supplément consacré aux psioniques jamais édité pour D&D.

Serge Olivier - Casus Belli n°8

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Traductions :