Contenu | Menu | Recherche

Well, my days of not taking you seriously are certainly coming to a middle

Initiation au Jeu d'Aventures

.

Références

  • Gamme : Chroniques Oubliées
  • Sous-gamme : Fantasy
  • Version : deuxième édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Black Book Editions
  • Langue : français
  • Date de publication : octobre 2017
  • EAN/ISBN : 978-2-36328-314-6
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Boîte contenant :

  • Un livret de 64 pages couleur ;
  • Un écran souple quatre volets ;
  • 4 feuilles d'aides de jeu ;
  • 5 feuilles de personnages prétirés ;
  • Un bloc de feuilles de personnage vierges ;
  • Un plateau de jeu effaçable à sec recto-verso ;
  • Un set de dés (d4, d6, d8, d10, d12, d20) ;
  • Des pions cartonnés (avec socle) représentant les héros et les monstres.

Description

Cette boîte d'initiation est une nouvelle édition de la boîte Chroniques Oubliées parue en 2009 et qui a lancé la gamme éponyme. Les changements portent sur le matériel (ajout d'une surface de jeu et de pions), la forme (nouvelles illustrations et changement de maquette) et le fond (règles mises à jour pour coller à la version compilée de COF et extension du bestiaire).

Elle contient tout le nécessaire à un MJ néophyte pour démarrer une partie : règles, dés, écran, feuilles de personnages et pions pour représenter les PJ et leurs adversaires.

Destinée au parfait débutant, la première partie du livret explique ce qu'est le jeu de rôle, d'abord via 1 page de BD mettant en scène un groupe de jeu, puis par une définition plus explicite ainsi que le détail des termes utilisés (sur 2 pages).

La partie suivante est consacrée à la création de personnages et aux règles du jeu. Ladite création tient en 4 pages, de même que les règles qui constituent une version simplifiée des règles de base de Chroniques Oubliées Fantasy, elles-même basées sur celles du système D20 et de D&D3.5. Les règles contenues dans le jeu d'aventure permettent de faire progresser les personnages jusqu'au niveau 9 (au delà le livre de base Chroniques Oubliées Fantasy est indispensable). Une page d'équipement complète le tout.

La suite de cette partie (6 pages) est consacrée aux profils. Chaque personnage est défini par un profil (Guerrier, Magicien, Prêtre, Rôdeur ou Voleur). À chaque profil sont associées trois voies dans lesquelles les joueurs sont invités à investir des points de créations qu'ils gagnent à mesure qu'ils montent de niveau. 2 pages de conseils au MJ viennent compléter le chapitre.

La troisième partie est constituée de quatre scénarios de 6 à 8 pages formant une mini-campagne centrée sur le village de Clairval et ses environs. Les personnages doivent enquêter sur le mystère ayant mené à la disparition de la totalité des enfants du village. Les scénarios sont présentés de manière didactiques et de nombreux encarts émaillent le texte de conseils au MJ.

L'avant-dernière partie (6 pages) est un bestiaire proposant la description et les statistiques de jeu d'une vingtaine de créatures, de la strige au dragon rouge. La dernière partie de l'ouvrage est constituée d'un scénario bonus (6 pages) jouable en 90 minutes, la jeune fille et la licorne, durant lequel les PJs devront sauver une jeune femme en proie à une étrange malédiction.

L'intérieur de l'écran rappelle les règles de jeu essentielles, les listes d'équipement ainsi que l'ensemble des capacités des cinq profils proposés. Un résumé de ces mêmes capacités, destiné aux joueurs, est fourni en tant qu'aide de jeu.

Chaque prétiré dispose de sa feuille de personnage pré-remplie, le MJ disposant quand à lui d'une fiche récapitulant les statistiques de chacun de ces personnages. Un bloc de 50 feuilles de personnages vierges est également fourni, de même que les plans du village de clairval (avec et sans annotations).

Enfin la boite contient une surface de jeu non quadrillée, compatible avec les feutres effaçable à sec, dont le recto représente le château du baron (plan de la quatrième aventure) et le verso un terrain vague. Une série de pions cartonnés permet de représenter les combats sur ce support.

Cette fiche a été rédigée le 12 octobre 2017.  Dernière mise à jour le 27 septembre 2018.

Critiques

Cléanthe  

 

Cette boîte d’initiation au jeu de rôle est plutôt bien remplie et a un bon rapport qualité-prix (39,90€ pour du matériel réutilisable avec les règles pour jouer jusqu’au niveau 9, des pions et supports, des dés, un écran de jeu et un plateau de jeu effaçable).

Le matériel est joli (mention spéciale pour la couverture de la version dite « classique », le bouquin de règles d’aventures agréable à lire et bien illustré. De plus, c’est un gros avantage d’avoir un plan et des pions pour visualiser les scènes importantes en jeu. Deux bémols dans la forme, d’abord l’illustration de l’écran commise par Ségur a une esthétique bien trop violente à mon goût, j’aurais préféré une reprise de l’illustration de la boîte. Ensuite, les plans proposés sont sur du simple papier A4 en 80g. Plastifier le tout aurait été un plus.

Après avoir expliqué ce qu’était un jeu de rôle, le bouquin de 64 pages s’ouvre sur la présentation des règles de Chroniques Oubliées qui tiennent sur 14 pages. L’essentiel y est et elles sont parfaitement adaptées, en tout cas à bas niveaux, à des parties d’initiation.

Les 4 scénarios constituent une mini-campagne qui propulsera les joueurs du niveau 1 au niveau 4. Les scénarios sont adaptés à des novices, c’est d’ailleurs à eux que la boîte s’adresse ; il semble cependant difficile d’en faire quelque chose pour des joueurs plus expérimentés, étant donné la simplicité des situations mises en avant. Les deux premiers sont plus rapides à faire jouer, les deux derniers comportant des donjons et une adversité plus corsée demandent un peu plus de temps.

Les scénarios sont dans l’ensemble bien décrits, faciles à prendre en main, les conseils proposés sont les bienvenus pour démarrer. De plus, la difficulté est bien dosée, de manière progressive et les situations de jeu suffisamment différentes pour permettre aux novices de découvrir les multiples facettes d’une partie de jeu de rôle. En effet, le premier scénario consiste en une petite enquête, le second est une exploration dans la forêt, le troisième et le quatrième constituent le « donjon » de l’histoire articulé en 2 étapes.

Si je devais le comparer à un produit concurrent tel que la boîte d’initiation Pathfinder, je dirai que cette boîte contient moins de matériel et est sans doute moins évolutive que sa consœur. Mais, elle propose une mini-campagne plus riche que le petit scénario basique de la boîte Pathfinder et me semble également plus accessible dans la prise en main pour un meneur néophyte.

Dans l’absolu, c’est de toutes les boîtes d’initiation rencontrées sur le marché (Star Wars, Pathfinder) la plus réussie, parce qu’elle propose un peu plus qu’une situation de départ expédiée en une soirée. Bref, la note maximale, à supposer qu’on souhaite s’initier ou initier de nouveaux joueurs au jeu de rôle.

Critique écrite en janvier 2018.

matreve  

Publiée près d’une décennie après la première version parue en 2009, on mesure avec cette nouvelle édition l’expérience (et les moyens !) acquise par BBE qui allait développer de façon magistrale la franchise Chroniques Oubliées issue de D&D 3.5.

Si la promesse d’origine a disparu d’offrir le même rêve que la boîte rouge de D&D, le contrat est paradoxalement largement mieux rempli. D’emblée, la couverture de cette boîte est de mon point de vue une invitation à l’imaginaire, supérieure à celle de la version collector réalisée par Ségur, malgré toute l’admiration que je voue à ce dernier. Cette couverture est en effet parfaitement dans le ton et les objectifs de transmettre la flamme voulue par BBE avec cette nouvelle édition.

Une fois le couvercle soulevé, on trouvera en effet une boîte bien remplie avec du matériel agréable à manipuler, et une furieuse envie de se lancer dans le jeu de rôle. Pour continuer dans la comparaison avec la version de 2009, il ne s’agit pas d’une deuxième édition ou d’un reboot paresseux. L’approche Initiation a été bien mieux repensée : le livret est épais sans être indigeste, et sa mise en page ajoute au plaisir de le parcourir et de vouloir le mettre en pratique.

La campagne désormais pourvue de ses aides de jeu attrayantes (flip mat, figurines, les fiches des pré-tirés typés mais top) aide grandement à l’immersion et offre avec ses 4 actes un beau panorama de ce que peut proposer un jeu médiéval-fantastique. Bref, même si ce n’est pas du Donjons & Dragons officiel ™ © , les grands classiques sont respectés et on trouvera très largement son compte avec tout ce matériel mis à disposition.

Sur la mécanique, je ne suis pas un grand amateur de l’OGL 3.5 mais force est de reconnaître que BBE a fait un travail remarquable de reprise avec CO, que cette boîte d’Initiation ré-utilise de façon efficace et simple, avec une version épurée mais pas simpliste. Deux bémols que je porterai toutefois sur cette mécanique :

  • Cela manque d’exemples ou d’un glossaire pour reprendre les trop nombreuses abréviations (DEF, DM etc.) pour un produit qui se veut d’initiation
  • C’est intrinsèque au système 3.5 mais même en partant d’un niveau faible, les persos tabassent fort. Certes ce sont des héros, mais cela rend les combats assez déséquilibrés, et une partie du bestiaire potentiellement inutilisable puisque les persos sont de facto des machines de combat. Il m’a manqué de retrouver ici les frissons de mon antique D&D où la survie était précaire, et la progression un chemin long et ardu

Malgré tout, vu le travail minutieux réalisé, il est confortable de se laisser porter par le système de CO Fantasy qui s’imbrique parfaitement. Surtout, contrairement à énormément de produits équivalents (à commencer par la Boîte d’Initiation Héros & Dragons chez le même éditeur), on trouvera dans les règles fournies le nécessaire pour créer et faire évoluer son personnage, sans avoir à investir ailleurs.

Tout ceci combiné en fait pour moi le matériel de référence absolu pour faire de l’initiation à ce jour, même si on trouve désormais des références de plus en plus diversifiées dans les gammes de nos éditeurs. Mais là, juste bravo BBE, c’est un 20 naturel !

Critique écrite en avril 2021.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques