Contenu | Menu | Recherche

Anything that provides an alternative to popular commercial mass media can't be all that bad (Hewitt)

Cerbère

.

Références

  • Gamme : Cerbère
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Chibi
  • Langue : français
  • Date de publication : mars 2019
  • EAN/ISBN : Pas d'ISBN ou non saisi
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 66 pages au format 15 x 23 cm.

Description

Le livre de base de Cerbère s’ouvre sur deux pages pour le titre et les crédits.

Principes (35 pages) présente ensuite les mécanismes du jeu, en commençant par expliquer comment on peut définir les personnages (2 pages dont une pour un exemple de fiche de personnage remplie), l’explication de la base mécanique du système (résolution des actions, interprétation des dés, jets de sauvegarde, sur 8 pages) et les combats (6 pages). Le chapitre se poursuit avec la gestion des blessures et des soins (4 pages), avant d’aborder plus en détails la création des personnages, avec notamment des suggestions de Cultures et les descriptions d’une douzaine de Compétences et d’une cinquantaine d’objets de Maîtrises, mais aussi la façon de déterminer les points de vie et de confiance. Et les ressources du personnage. Une page est consacrée à la façon de décrire les PNJ, Figurants et Adversaires.

Variations (23 pages) présente ensuite diverses options pour modifier les mécanismes expliqués précédemment ou adapter le jeu aux histoires que les joueurs veulent vivre, en commençant par comment utiliser des dés à 6 faces plutôt que les D10 prévus à la base. Des options au niveau des mécaniques de jeu sont proposées (5 pages), comme des règles pour la conjonction de Compétences, ou les actions en groupe, des règles pour la gestion des divers dangers et sources de dommages possibles, ainsi que des nouvelles manœuvres et règles additionnelles pour affiner la simulation des combats.

Des options pour les personnages sont également proposées, avec les règles pour l’expérience, une demi-douzaine de nouvelles Compétences, les règles pour gérer leurs Relations, leur matériel, leurs Motivations et proposer des suggestions pour jouer des personnages non humains. Enfin 10 pages sont consacrées aux Talents avec les descriptions de 67 d’entre eux réparties en plusieurs catégories (Talents de combat, sociaux ou généraux, possibilité d’avoir recours à des équipements spéciaux cybernétiques ou à des sortilèges.

Un Coda (2 pages) apporte des précisions quant à la philosophie de développement du jeu et des conseils pour le MJ, puis un sommaire, une fiche de personnage vierge et un récapitulatif de tables utiles (1 page pour chaque) viennent clôturer cet ouvrage.

Cette fiche a été rédigée le 22 mars 2019.  Dernière mise à jour le 4 août 2019.

Critiques

Mister Zombie  

Voilà un système de jeu qui brille par sa simplicité et sa pertinence quant au propose qu'il veut illustrer : de l'aventure sérieuse. De l'héroïsme à l'échelle humaine, avec de vrai obstacle et des personnages typés mais pas invincibles.

Le bouquin se présente comme un livret d'une soixantaine de page divisé en deux grandes sections: Principes et Variations. "Principes" présente les base du système, la création de personnage et les règles de conflits, blessures et soins. "Variations" apporte des options supplémentaires pour jouer principalement en campagne.

Le système est basé sur le jet de dés à 10 faces avec un score à atteindre. Le plus haut sera le mieux. Un score moyen est une réussite mineure ou un échec mineur (selon le contexte et le MJ). 

La création de personnage est simple et relativement rapide avec les règles de base. Elle est essentiellement axée sur une construction narrative du personnage. Aucun score n'apparaît sur la fiche, mis à part les Points de Vie, les Points de Confiance et éventuellement l'Expérience. Avec le chapitre Variations, la création de personnage s'allonge significativement parce qu'on y inclut le choix de Talents qui vont largement influer sur les perosnnages et vraiment les typer. Mais l'auteur ne conseille pas l'utilisation de ces options dès la première partie.

Voici 5 points positifs concernant ce corpus de règles :

  • La forme du livre est optimale. C'est léger, fonctionnel et durable (agrafes)
  • La gestion mécanique par le meneur, entièrement narrative du côté des joueurs.
  • La gestion intelligente de l'initiative, et des différents repos. La trouvaille excellente de la halte (repos très réparateur mais on donne la main au MJ qui déplace ses "pions").
  • Une seule table, simple, pour gérer les actions standards, les dégâts et les soins.
  • Des mantras/concepts disséminé dans tout le livre comme des conseils de jeu. C'est efficace et bien plus parlant qu'une chapitre entier (exemplaire je dirais). Le dernier chapitre "Coda" est une vrai trouvaille. Il donne des conseils spécifiques à Cerbère en invitant le lecteur à relire le jeu sous les angles qu'il propose ! Je suis musicien, et pour moi c'est une véritable coda !

puis, 5 point négatifs :

  • La lecture un peu sèche parfois. Il y a une économie marquée sur les mots et les concepts. On va à l'essentiel. En peu de mot on dit tout. Ce qui est génial. Mais parfois, on doit relire plusieurs fois une petite phrase qui nous semble obcure...
  • Les illustrations qui tiennent plus des culs de lampe que des véritable pages illustrées. Ce que je comprends vu le format. Mais je trouve le livre, graphiquement inférieur à Coureurs d'Orages.
  • Le meneur doit jeter les dés. Ce qui est un défaut pour moi. On reste dans le classicisme de la gestion MJ/joueurs de ce côté.
  • Ça manque d'une gestion mécanique de l'équilibre mental des perso (dans Variations) pour être vraiment générique dans le domaine qu'il préconise.
  • La feuille de personnage, aussi simple qu'elle puisse être, est moche selon moi.

En conclusion, Cerbère est un très bon corpus de règles générique pour un genre particulier. Il sera utile pour qui saura l'utiliser: des meneurs de jeu expérimentés. Par contre, les joueurs et joueuses à la table pourront être de toutes expériences.

Critique écrite en avril 2019.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques