Contenu | Menu | Recherche

Only after disaster can we be resurrected. (Tyler Durden)

Breaking the Ice

.

Références

  • Gamme : Breaking the Ice
  • Version : première édition révisée
  • Type d'ouvrage : Livre de base
  • Editeur : Boite à Heuhh (La)
  • Langue : français
  • Date de publication : août 2011
  • EAN/ISBN : 978-2-919680-03-0
  • Support : Papier
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret au format A5 de 50 pages.

Description

Cette version de Breaking the Ice est traduite d'un document de travail d'août 2011. Elle n'a donc pas d'équivalent officiel (disponible à l'achat) en anglais, bien que les différences avec la VO commercialisée soient minimes.

Les trois premières pages sont occupées par le titre, les crédits et la table des matières. Une Feuille de Route (1 page) récapitule la marche à suivre pour lancer et suivre une partie. Arrive alors l'Introduction (2 pages) présentant le jeu et son déroulement.

Lignes Directrices (6 pages) indique comment mettre en place la partie. Cela commence par le choix du type d'histoire, parmi six contre trois précédemment. Chacun est illustré par quelques films correspondant au genre, films qui ne sont pas tous les mêmes que dans la version de 2005. Les joueurs choisissent également le Rating, à quel point le sexe pourra intervenir dans les descriptions, ce classement correspondant à celui des films par la MPAA américaine (de G à NC-17). Les concepts de Lignes et Voiles utilisés pour délimiter ce point se voient complétés par le concept de Frontières couvrant des sujets qui peuvent provoquer un malaise chez l'un des joueurs. Un exemple de choix du genre et du classement termine ce chapitre.

Le chapitre suivant concerne Les Personnages (9 pages). Le processus de création des personnages couvre les deux personnages en même temps. Les joueurs définissent un point sur lequel leurs personnages diffèrent (le Switch ou Echange). Ils définissent ensuite leurs couleurs favorites à partir desquelles ils vont ensuite développer un arbre de termes évoquant cette couleur puis évoquant les mots précédents. Ce Réseau de mots leur permettra ensuite de déterminer les Traits de leurs personnages pour chaque catégorie de la feuille de personnage. Enfin chaque joueur déterminera un Conflit, un obstacle au rendez-vous, pour son personnage. Le processus se termine par le choix d'un cadre de jeu et de points de compatibilité entre les personnages.

Une partie se déroule en trois rendez-vous, divisés en tours, au cours desquels un joueur est dit Joueur Actif et l'autre le Guide. Jouer à Breaking the Ice (17 pages) commence par détailler (sur 4 pages) le déroulement du jeu et des rendez-vous, et le rôle du Joueur Actif et du Guide. Des conseils à destination de chacun d'eux suivent. Les Jets d'Attirance occupent les neuf pages suivantes, détaillant leur rôle et l'utilisation des différents dés intervenant. Enfin, trois pages couvrent les Transitions, les moments entre les rendez-vous, y compris la possibilité que les personnages "concluent" à ces moments. Une feuille de personnage vierge est incluse au milieu de ce chapitre, ses deux pages n'étant pas comptées dans la pagination de celui-ci.

Endings & Resolutions (2 pages) détaille comment estimer le succès des rendez-vous et par là même le devenir du couple formé par les personnages.

Autres manières de jouer (7 pages) propose des règles pour utiliser des cartes en lieu et place des dés, pour jouer à plus de deux ou pour Approfondir le Jeu en sélectionnant des Traits et des Conflits liés entre eux de façon à explorer des thèmes précis. Une page de conseils sur la Stratégie et Dynamique du Jeu suit. Enfin deux annexes proposent d'une part de jouer à d'autres époques historiques, d'autre part des conseils pour la création du cadre de jeu. La dernière page du jeu contient un poème de William Shakespeare.

Cette fiche a été rédigée le 26 octobre 2011.  Dernière mise à jour le 1 novembre 2011.

Critiques

 

Les jeux de rôles sont violents, dénués de poésie, s’adressant aux hommes pour satisfaire leur virilité ? Eh bien Breaking the ice, dernière parution en provenance de La boîte à Heuhh destinée à être joué à deux, se fait un malin plaisir de prendre le contre-pied de ces idées reçues et nous propose une expérience unique de partage d’émotions, de sentiments car avant l’amour, il y a la rencontre de deux êtres et c’est justement ce que vous propose de jouer Breaking the ice.

 

Qu’est-ce qu’il nous raconte encore ?

L’objectif du jeu est de raconter les trois rendez-vous « amoureux » entre deux personnages qui vont les conduire à vivre, ou non, une histoire d’amour. Bien évidemment vous vous doutez bien que ces trois rencontres ne vont pas se passer comme dans un conte de fée, les aléas de la vie vont intervenir, les sentiments évoluer avec le temps (en bien ou en mal) jusqu’à se trouver, ou pas, des points de ressemblances qui seront les premières briques d’une histoire qui durera.

Tout va commencer par le choix du genre de l’histoire que vous souhaitez vivre, raconter. Cela peut être une comédie romantique telle Quatre mariages et un enterrement, une comédie à l’humour noir comme Mary à tout prix, une histoire fondée sur une période historique à la manière de Roméo et Juliette, etc. Le livre vous guide au travers des différents thèmes afin de vous donner une idée plus précise du contenu des histoires. Ensuite, comme dans un film, il vous faudra définir la classification de votre histoire. Vous pouvez décider que toute notion de sexualité sera absente de vos scènes, ou que le sexe n’est que suggéré jusqu’à des scènes explicites si vous le souhaitez. Le but de cette classification est de permettre aux deux joueurs de se mettre d’accord sur l’orientation de la partie. C’est une manière de mettre des limites sur un sujet aussi délicat que la sexualité.

 

Les personnages au cœur du jeu

La création des personnages, cœur du jeu, est un véritable bijou. Sur un principe proche du concept mapping, chacun va participer à l’élaboration du personnage de l’autre. Ce principe d’échange entre les deux joueurs est le fondement même de ce jeu. Tout commencera par une feuille de brouillon et une couleur choisie librement par chacun des protagonistes. À partir de ce mot, l’autre va devoir noter à quoi cela lui fait penser, comme par exemple l’association de la couleur rouge à la passion. Cela se poursuit ainsi jusqu’à ce qu’une douzaine de mots soient inscrits et reliés les uns aux autres. Tous ces mots vont vous permettre de définir les traits de votre personnage. Au nombre de trois catégories (Soi, Travail et Loisirs), vous allez devoir créer de quatre à six traits en vous inspirant des mots présents sur le réseau de termes que vous avez créé à deux. Cela peut paraître difficile à faire, mais lors de la mise en pratique, du fait de la collaboration entre les deux joueurs, les idées fusent et les choses semblent finalement assez évidentes. Par le biais de cette technique de création, normalement, vous devez déjà avoir une idée de la psychologie de votre personnage, de son passé et des idées de scènes à venir devraient déjà se dessiner dans votre tête.

Les choses ne sont pas encore terminées pour autant. De manière à pimenter les histoires, chaque joueur va avoir un conflit à définir pour son personnage. Il s’agit d’une raison qui l’empêche de s’épanouir pleinement au cours de cette relation naissante. Vous pouvez très bien définir votre conflit comme étant externe à votre personnage tel une ex-copine qui vous harcèle, mais il peut aussi être parfaitement interne comme le fait d’avoir vécu un chagrin d’amour.

La dernière chose fondamentale du jeu est l’Échange. Dans Breaking the ice, chaque joueur guide l’autre dans sa narration et à aucun moment l’un des deux ne se retrouve seul. Pour renforcer cet aspect, avant de commencer à jouer, il va vous être demandé de procéder à un échange, de trouver une différence entre vous deux et cette différence existera aussi entre vos deux personnages, sauf que ce qui fait votre différence, vous allez vous l’échanger. Je m’explique, dans un cas très simple où les deux personnes jouant au jeu sont de sexe différent, le joueur pourra interpréter un personnage féminin alors que la joueuse pourra interpréter un garçon, mais cela pourra être plutôt l’appartenance ethnique, le travail, etc. Bien entendu, si vous souhaitez procéder à plus d’un échange, il ne faut pas hésiter, cela vous permet de vous mettre, d’une certaine manière, à la place de l’autre.

 

Et la mécanique alors ?

L’histoire se déroule en trois rendez-vous, composés chacun de quatre à six échanges au cours desquels à tour de rôle l’un des deux personnages sera mis en avant. C’est durant ces échanges, que vont être attribués des dés qui vont déterminer l’évolution de la relation entre les deux protagonistes. C’est une manière d’encourager l’autre, de le féliciter, que de lui donner des dés.

Les rôles vont donc tourner au fil du rendez-vous. Un joueur sera dit le joueur actif pendant que l’autre sera le guide. Leurs rôles sont différents, le premier situe la scène, raconte ce qui se passe, alors que le second va interpréter son personnage, demander des précisions sur le contenu de la scène, réagir à ce que conte le joueur actif en lui attribuant ou non des dés. Ces dés vont permettre au joueur actif de réaliser des jets d’attirance. Ces derniers ont pour objectif de faire évoluer les sentiments entre les deux personnages. Si lors de la présentation de la scène, le joueur actif a décrit des choses le rendant plus attirant aux yeux de l’autre, il recevra des dés d’attirance. Cela peut passer par le fait de lui offrir un cadeau, de formuler un compliment sur la tenue de l’autre, etc.

Dans la vie, comme sur un lancer de dé, les choses peuvent basculer, ne pas aller dans le bon sens, autrement dit, votre jet d’attirance peut s’être soldé par un échec ou par le fait de ne pas avoir obtenu suffisamment de succès pour parvenir à faire évoluer les sentiments de l’autre en votre faveur. Pas de panique, vous aurez droit à relancer tous vos échecs si vous parvenez à introduire un élément qui va mettre votre personnage dans une situation embarrassante. Et si cela ne suffit pas, vous aurez la possibilité de faire appel à votre conflit, vous vous souvenez, cet élément interne ou externe qui vous empêche de vivre pleinement cette relation naissante ? Eh bien c’est le moment de le sortir de votre chapeau pour obtenir des dés supplémentaires.

Tous ces dés ont un but unique, faire progresser l’attirance, créer des compatibilités    entre les deux personnages. La différence entre ces deux termes (attirance et compatibilité) tient à une chose : entre les rendez-vous, vous allez vérifier que les nouveaux points d’attirance obtenus au cours de la scène sont permanents ou pas, alors qu’une compatibilité est un élément solide, concret, qui ne se perdra pas au cours du temps.

L’histoire se termine à l’issue du troisième rendez-vous. C’est le moment de faire un point sur votre relation. Selon le nombre de niveaux d’attirance et le nombre de « compatibilités » obtenues, vous serez à même de savoir comment cette nouvelle histoire d’amour va se poursuivre en dehors de vos caméras. Plus les personnages ont de compatibilités entre eux, plus leur histoire sera solide et plus leur attirance l’un pour l’autre sera élevée, plus l’attrait pour leur âme sœur sera grand. Il ne vous restera, ensuite, qu’à définir ensemble si ces deux personnages vont poursuivre leur relation au-delà de votre narration, quelles sont leurs chances sur le long terme et de définir quel fut le moment où les deux personnages sont tombés amoureux l’un de l’autre.

 

Conclusion

Breaking the ice est une rose dans cet univers sanguinolent qu’est le jeu de rôle. Un jeu drôle mais profond puisqu’il implique les deux joueurs par des échanges constants depuis la création des personnages jusqu’à la résolution finale de l’histoire et  qu’étant centré sur les sentiments, la psychologie des personnages, il constitue un bon moyen d’aborder, si on le souhaite, des sujets difficiles tels que l’échec, la différence, etc. Bien entendu, ce n’est qu’une option de jeu, option s’adressant plutôt à des joueurs qui se connaissent bien. Breaking the ice de par ses règles très simples, ses différents angles d’approches pouvant conduire à des histoires hilarantes, tendres et riches en rebondissements, est un excellent jeu pour joueurs avides de nouvelles sensations rôlistiques ou ceux qui souhaiteraient partager un moment différent avec l’élu(e) de leur cœur.

 

Critique de Jérôme « Sempai » Bouscaut publiée dans le Maraudeur n°5

Critique écrite en août 2012.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques