Contenu | Menu | Recherche

When you shoot, shoot. Don't talk !

Historical : Brush Wars

.

Références

  • Gamme : BattleTech
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de règles et de contexte
  • Editeur : Fantasy Production LLC
  • Langue : anglais
  • Date de publication : octobre 2006
  • EAN/ISBN : 978-1-93256481-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livret de 144 pages à couverture souple.

Description

Brush Wars est un supplément pour le jeu de plateau Classic Battletech, mais il peut aussi servir de supplément de contexte pour le jeu de rôles Classic Battletech. C'est le deuxième livre de la gamme Historical de Battletech, qui rassemble des ouvrages visant à décrire des périodes et événements-clés de l'univers du jeu n'ayant jamais reçu de traitement en profondeur auparavant. Il s'agit ici de donner des informations sur trois "conflits de basse intensité", c'est-à-dire des petites guerres se déroulant entre les conflits majeurs comme les Guerres de Succession ou l'invasion des Clans. Les trois guerres traitées sont la révolte d'Anton Marik (3014-3015), les guerres d'Andurien (3030-3040) et la guerre des ronins de 3034.

La structure de chacune des trois sections est identique : causes profondes du conflit, brèves biographies et portraits des dirigeants, puis évolution détaillée des guerres, phases par phase et planète par planète, se concluant par un chapitre "conséquences" et une table de déploiement. Comme dans tous les ouvrages de la gamme, des extraits abordant un autre point de vue que celui seulement militaire sont situés en marge du texte.

Après une nouvelle d'une page et l'introduction, l'ouvrage débute par la révolte d'Anton Marik (33 pages). Maximilien Liao, comploteur sans égal, réussit à faire se rebeller Anton Marik contre son frère Janos, Capitaine-Général de la Ligue des Mondes Libres. Maximilien appuie la rébellion sans s'impliquer directement, en prêtant à Anton les quasi-invincibles mercenaires Wolf's Dragoons. La Ligue sombre dans la guerre civile, et même si la rébellion est écrasée, perd son statut de grande puissance.

La seconde partie traite des guerres d'Andurien (50 pages). Elle se présente comme un traité écrit par Corinne Marik en 3067, et inclut les annotations de Thomas Marik. Après des années d'attitude séparatiste, les remous de la quatrième Guerre de Succession dans la Ligue des Mondes Libres décident la Duchesse Catherine Humpfreys à déclarer l'indépendance du Duché d'Andurien. De 3030 à 3035, alliée à la Magistracie de Canopus, et profitant de la faiblesse apparente de la Maison Liao, elle entreprend d'obtenir une taille critique en s'emparant de mondes de la Confédération de Capella. Pendant ce temps, la Ligue est paralysée par les problèmes de succession. L'ouvrage s'écarte brièvement de la description de conflits pour donner des indices sur la réapparition de Thomas Marik, sous la forme de deux pages de textes codés avec une substitution de lettres partielle et simple. Après l'échec de l'invasion de la Confédération, c'est au tour de la Ligue, enfin stabilisée, de reconquérir la province sécessionniste (3035-3040).

La dernière partie ("The Ronin War", 32 pages) prend l'apparence d'une transcription d'un cours sur ce sujet donné à l'école de guerre Sun Zhang en 3071 et comprenant les échanges entre étudiants et le professeur. En 3034, Theodore Kurita accorde l'indépendance à une grande partie du district de Rasalhague, dans le but de créer un état-tampon entre le Combinat et le Lyran Commonwealth. De nombreux chefs de guerre refusent cette décision et sont déclarés "ronins", c'est-à-dire sans maître. La guerre qui s'ensuit mêle renégats, Kuritains et KungsArmée de la Principauté, et donnera mauvaise réputation aux mercenaires

Brush Wars se termine par 22 pages de règles spéciales et l'index. Ces règles pour jouer chaque "petite guerre" concernent l'équipement, les unités spéciales, l'attribution de Mechs, des règles pour Battleforce 2 et Inner Sphere In Flames.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 30 novembre 2013.

Critiques

Rappar  

Ce supplément peut intéresser les rôlistes joueurs de Battletech, pour le background.

D'abord la faible amplitude des conflits : cela permet à une compagnie, voire quelques individus résolus, de changer le cours d'une bataille.

Ensuite les portraits des dirigeants ; ça n'a l'air de rien, mais 3 pages de présentation de PNJ à chaque fois, cela permet vraiment quelques interactions de jeu de rôles, et pas du wargame, tout en s'immergeant.

La réalisation est impeccable, même si persiste l'impression que "tout revient comme avant", qu'aucune planète ne change de mains dans un univers figé (après tout, il s'agit ici de 3 révoltes matées et d'une invasion qui échoue), et que c'est une lecture plus ennuyeuse que les romans...

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques