Contenu | Menu | Recherche

Peur et Ignorance !

Triamore

.

Références

  • Gamme : Ars Magica
  • Sous-gamme : Ars Magica - 4ème édition
  • Version : première édition
  • Type d'ouvrage : Supplément de contexte
  • Editeur : Atlas Games
  • Langue : anglais
  • Date de publication : janvier 2000
  • EAN/ISBN : 1-887801-85-5
  • Support : Papier et Electronique
  • Disponibilité : Paru

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 142 pages à couverture souple

Description

Triamore est une Alliance située entre le Tribunal du Rhin et le Tribunal de Normandie, à la limite entre les terres de l'Empereur, du Brabant et des Ardennes, et sujette à toutes les convoitises.

Le supplément est divisé en quatre grandes parties : description de Bois de Haillot, le village duquel l'Alliance est suzeraine (23 pages) ; description de l'Alliance elle-même, lieux, occupants et histoire (49 pages) ; description du domaine de l'Alliance, paysans, endroits mythiques (21 pages) ; description de la région aux alentours de l'Alliance (27 pages). Le supplément se conclut sur deux annexes : bibliothèque de l'Alliance et système d'expérience alternatif.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 27 juin 2011.

Critiques

Eric Kouris  

Triamore, the Covenant at Lucien's Folly présente une Alliance complètement détaillée et prête à jouer.
Après une brève introduction précisant les intentions de l'auteur, ce livre débute par une présentation rapide de l'Alliance, de ses environs et des deux mages l'occupant actuellement. Le texte est émaillé des remarques d'un jeune mage, Sicero de Tremere, arrivant à Triamore pour s'y installer. Ce personnage disparait par la suite.

Vient alors une description détaillée de l'Alliance, de son histoire, de sa charte, du château qu'elle occupe (prénommé la Folie de Lucien, du nom du batisseur du château, condamné à rester inachevé), de ses habitants, de ses ressources et des intriguent qui s'y trament. Le chapitre suivant traite des environs immédiats du château, à savoir d'une part le village de Bois de Haillot, qui appartient au châteu, et ses habitants, d'autre part les regios et sources de Virtus à proximité. Le point de vue s'élargit ensuite pour prendre en considération toute la région. Triamore est situé à la limite entre le Brabant, le Limbourg et le Luxembourg. Les Flandres ne sont pas loin non plus. Les principales villes, la noblesse et le clergé sont détaillés, ainsi que leurs interactions avec Triamore.

Le supplément se conclue par l'inventaire de la librairie de l'Alliance (dont une petite dizaine de nouveaux sorts) et un système d'apprentissage alternatif (destiné à être utilisé dans les sagas laissant peu de temps aux personnages, il n'apporte cependant rien de neuf, ne faisant que remplacer les saisons par des semaines).

Malheureusement, à la lecture de Triamore, des problèmes apparaissent. Pourquoi les plans de l'Alliance se trouvent-ils vingt pages après le début de la description des lieux ? Cela rend le deuxième chapitre difficile à suivre. Par ailleurs, que vient faire un mage transformé en vampire dans ce supplément ? Fallait-il ajouter un spécimen de ces monstres alors que Houses of Hermes annoncait qu'ils avaient tous été exterminés ? Pour ne pas contredire ce supplément, l'auteur de Triamore ajoute donc une histoire à dormir debout pour se justifier. Il aurait été plus simple de laisser les vampires reposer en paix, d'autant plus que celui qui dort non loin de Triamore n'a rien à voir avec cette Alliance et qu'elle ignore tout de son existence.

Mais le principal problème est l'ennui. Je me suis beaucoup ennuyé à lire Triamore. Ce supplément est joli et bien fait (ce qui explique la note moyenne), mais à quoi sert-il ? Il y avait déjà eu Mistridge (la Crête des Brumes) dont l'intérêt était plus que limité, il y a maintenant Triamore, et l'intérêt reste toujours aussi limité ! Seul le chapitre 5, la description de la région, sorte de Tribunal book miniature, est vraiment utile, le reste vous servira peut-être une fois, et encore.

Jérôme Darmont  

Autant la Crête des Brumes, en matière de supplément Alliance, était ennuyeux et vide, autant Triamore est bien foutu, cohérent, et regorge d'idées de scénars. À réserver cependant aux MJ qui ne veulent pas s'embêter à créer une Alliance de toute pièce (pour des PJ ou des PNJ).

 

Sous ce titre à rallonge se cache un des suppléments les plus intéressants jamais sorti pour Ars Magica. Triamore est un covenant, une alliance de mages, situé à la frontière de la France et du Saint-Empire Romain Germanique en 1220.

Inhabituel à plus d'un titre, il est surtout quasiment unique dans tout l'ordre d'Hermès car c'est également un fief, vassal de l'empereur et qui préside aux destinées d'un gros village : le Bois de Haillot.

Ce supplément présente plusieurs intérêts. D'abord, la présentation approfondie du château de la Folie de Lucien (un nom étrange, n'est-ce pas ?), mais aussi de la région environnante, des alliés et ennemis de l'alliance et d'un village médiéval, le tout réalisé avec un grand luxe de détails : des kilos de PNJ, des plans, bref, du matériel de jeu comme on en voit rarement.

En outre, le covenant de Triamore est littéralement prêt à jouer, ses effectifs en mages ayant, depuis peu, fortement baissé ! De nombreux mystères (au sein même des murs de l'alliance, parfois) et plusieurs aventures attendent les joueurs-mages. Aux antipodes du triste Mistridge, sorti il y a quelques années, Triamore redonne un nouveau souffle à Ars Magica par son côté pratique et son orginalité.

François Doucet - Casus Belli n°4

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques