Contenu | Menu | Recherche

Pendant que vous bossez, nous on joue !

Frères de Sang

.

Références

Contributeurs

Contenu de l'ouvrage

Matériel

Livre de 152 pages brochées sous couverture souple.

Description

Ce recueil rassemble treize scénarios "stand alone" (plus une "ghost track" ?) ne faisant aucunement appel au Mythe. Ils sont prévus pour être joués en une nuit, genre soirée vidéo. Si les scénarios sont tous d'un genre différent, ils ont au moins un point commun : c'est au mieux de la série B, voire un bon film de série Z. C'est un hommage à ce style de production cinématographique, donc les joueurs sont priés de se plier aux règles du genre et le MJ d'abuser des clichés. Les scénarios sont fournis avec six personnages pré-tirés aux personnalités détaillées, des plans, des aides de jeux (assez rudimentaires : du simple texte sans effets particuliers) et surtout une liste de films traitant du sujet.

L'introduction (1 page) contient une table alternative pour la table de folie temporaire (qui va de hurler, à la chute), la 3D (n'ayez pas honte), deux PNJ Abbot & Costello (connus aux Etats-Unis) et 10 armes (de Bouteille cassée à Tronçonneuse).

Passons aux scénarios :
- Les dernières volontés d'Oncle Timothy : il est mort et ses héritiers (les joueurs) sont priés de venir dans sa demeure, située en haut d'une montagne, pour la lecture du testament. La condition pour toucher le magot : passer le week-end dans la maison. Les personnages ont tous une bonne raison de rester, un truc à cacher et se détestent tous.
- Liés par le sang : les joueurs sont des mafieux au service de Schultz le Hollandais. Ce dernier leur ordonne de trouver qui a tué deux des leurs. Les meurtriers travaillent sans doute pour le nouveau concurrent venu d'Europe de l'Est...
- Némésis : une amie des personnages (tous liés d'une manière ou d'une autre au monde théâtral) est morte. A l'enterrement un des invités meurt à son tour. Une couronne mortuaire arrive sur les lieux avec un masque de la Tragédie grecque et un nom mystérieux "Thalie". D'autres meurtres suivront. Mais qui ?
- Le continent perdu : explorateurs perdus, dinosaures en caoutchouc, indigènes plantureuses, volcans !
- La fiancée de la Momie : ancienne malédiction, jeune femme en détresse, une momie...
- La fabricante de poupées : les joueurs sont des artistes de music hall à Londres pendant la grande dépression. Tout est pauvre et comme si cela ne suffisait pas, lorsque la chance semble leur sourire...
- Les Chamans Nazis miniatures venus de la nuit des temps : commence par un prélude en décembre 1944 et fini en 1947 lors d'un Thanksgiving où une petite ville rencontrera l'horreur.
- Lune de miel en Enfer : trois couples, les Everglades, des alligators, un docteur sur une île...
- Morts à l'arrivée : des teenagers rentrent de camping et s'arrêtent dans la mauvaise petite ville au milieu de nulle part.
- L'invasion : une petite ville face à de macabres découvertes. Qui a pu faire une chose pareille : un animal ou un humain ?
- Les créatures des profondeurs : enlèvements de jeunes filles en difficultés.
- Fête ou défaite : Halloween et son tueur increvable.
- La planète de l'horreur : un scénario SF pour personnages scientifiques et un chimpanzé.

Cette fiche a été rédigée entre le 8 mai 2000 et le 8 mai 2009.  Dernière mise à jour le 21 septembre 2009.

Critiques

Franz  

On ne peut certes pas plaire à tout le monde, mais ce supplément m'a déçu. J'avais été attiré par le nombre important de scénarios et la possibilité de se démarquer un peu du mythe, alors que cela va beaucoup plus loin.

En effet les scénarios sont généralement assez simples, et jouent sur leur ambiance. Mais point d'horreur psychologique et de malaise ici : on est plutôt dans le domaine des effets faciles, des effets spéciaux primitifs et des costumes en caoutchouc. Alors c'est vrai qu'on peut passer une soirée sympa à parodier les films d'horreurs si on a rien prévu d'autre, mais la partie n'aura plus rien à voir avec l'AdC.

Et n'espérez pas cannibaliser les scénarios pour les jouer plus sérieusement, l'intrigue n'en vaut généralement pas la peine, d'autant plus qu'elle ne s'embarrasse pas de cohérence et dépend pas mal du lieu et des prétirés.

On est là en plein dans un genre très populaire aux US, mais qui décidément n'est pas ce que je recherche à l'AdC. Je n'ai d'ailleurs pas acheté le second volume.

naboob  

Même sans Mythe, l'Appel de Cthulhu fonctionne toujours : pourtant ces scénarios sont très TRES éloignés des sujets habituels.

L'inspiration est le cinéma d'horreur de série B à Z, mais ne faisons pas la fine bouche, car de son vivant HPL n'a guère été publié que dans des "pulps", qui sont à la littérature ce que les films de série B sont au cinéma...

Prévenez tout de même vos joueurs, car selon votre humeur, et la leur, vous pourrez insister sur l'ambiance, le gore, le fun, etc.

Vous n'aurez pas l'ambiance parfois oppressante de la lutte contre des sectes hermétiques de fanatiques, mais c'est pour ça que ces scénarios ont été écrits : AMUSEZ-VOUS BIEN ! ;-)

Nyckeau  

Complètement à part dans la gamme. Pour passer une bonne soirée à mettre de l'horreur gore, ou si vous avez envie de vous amuser avec des délires sympathiques comme l'excellent scénario "Les shamans nazis miniatures venus de la nuit des temps".

13 Scénarii, dont certains sont de purs délires, et d'autres de vrais moments d'angoisse et de tension. Il y en a pour tous les goûts, et la plupart sont rapides à lire et excellents!

Si vous voulez du Cthulhu pur et dur, ce n'est pas le supplément qu'il vous faut. Si vous voulez changer de vos parties habituelles, n'hésitez pas!

The Servant  

Ce recueil m'a rappelé mes années de club : quand on faisait des parties gore pour ceux qui n'accrochaient avec le Mythe...

Ce supplément n'est pas très cher pour le nombre important de scénarios proposés. En plus ils sont tous inspirés de films qu'un Cthulhu-buster moyen a vu, ça aide pour fixer une ambiance. J'ai parfois l'impression que les auteurs se sont bien amusés.

Les scénarios (je ne les ai pas encore tous testés) sont vraiment très très sympas, variés, etc.

Rien ne vous oblige à prévenir vos joueurs que ce ne sera pas du Cthulhu classique ;-)

BeN  

Vraiment un très bon délire, "mort à l'arrivée" est vraiment un très bon scénar action/stress.
Passez vous tous les films d'horreurs que vous avez en stock et foncez!
"les shamans nazi miniatures venus de la fin des temps" est aussi bien fun.

Le Shmurtz  

Joueurs, attention! Ceci n'est en aucun cas un supplément pour l'Appel de Cthulhu et n'en conserve pour plus de commodité que les règles.

Il est vrai que le Basic RPS suffirait amplement à jouer les différents scénars proposés ici... Tout a été dit dans les critiques précédentes: chasser l'ennui et faire une pause dans votre campagne actuelle, voilà clairement l'objectif atteint par cet ouvrage.

A essayer d'urgence!

mamantins  

J'avoue la premiere fois que je me suis lancer dans la masterisation de du mythe, ça a été un fiasco complet ! Il faut dire que je sortais de Nightprowler. Bref, plusieurs années après, je m'y suis retenté. Pour prendre mes marques et initier des gens au jeu de rôles, j'ai emprunter cet ouvrage (qui n'a rien a voir avec le Mythe donc très bien pour des débutants en jeu de rôles) à un ami qui m'avait raconter comment il avait vécu le scénario de l'oncle Tymothée... J'ai vraiment pas été décu ! Je dirais que le bouquin vaut le coup d'être acheté rien que pour ce premier scénario. Du bonheur !

Les suivant sont pas tous bons, mais ils sont assez intéressant pour des petits one-shots autour d'une table dans un camping. Je mets un 5 parce que c'est ce bouquin la qui m'a donne envie et qui m'a relancé dans des scenarios plus complets portant sur le Mythe. Je mets 5 rien que pour le scénario des dernières volontés de l'oncle Tymothee. Un huis-clos du tonnerre. Maintenant, si vous maîtrisez votre sujet, il ne vaut peut-être que 4, ce n'est qu'un receuil de scénarios comme un autre (le premier scénario est quand même génial ! Je le répéterais jamais assez !).

Molive  

Frères de sang est un excellent supplément, presque un précurseur si l’on regarde les jdr sortis dernièrement.

 

De manière générale :

Les plus

  • 13 scénarios d’une dizaine de pages A4.
  • Un prix plus qu’abordable de nos jours (même neuf, il m’a coûté moins de 5 euros).
  • La qualité de la traduction (même si j’aurais bien aimé conserver le titre de la VO).
  • 13 scénarios que j’ai presque tous envie de jouer.
  • La systématique petite introduction académique sur le thème développé.

Les moins

  • Certains scénarios (très bons) sont néanmoins systématiquement développés comme des navets de série Z. J’aurais bien aimé un hommage sérieux et horrifique d’autant que beaucoup d’œuvres citées en source d’inspiration ne sont pas des nanars et ont très bien vieilli. Pour les jouer sérieusement, il faudra beaucoup de travail.
  • La reliure minable, le livre ne survit pas à la première ouverture.

Dans le détail

  • Les Dernières Volonté d’Oncle Timothy : Une idée très sympa, une ambiance bien menée. Je le retravaillerai pour pousser les joueurs les uns contre les autres sûrement avec Sombres (http://www.legrog.org/jeux/sombre) ou dès de Sang (http://www.legrog.org/jeux/des-de-sang). 4/5
  • Liés par le Sang allie gangsters, prohibition et vampire. Je le vois comme un une nuit en enfer décomplexé avec un Wushu (http://www.legrog.org/jeux/wushu) ou Feng Shui (http://www.legrog.org/jeux/feng-shui). 4/5
  • Némésis est plutôt sympa avec un peu de travail, on peut en faire une bonne enquête avec des meurtres très hollywoodiens (non pas d’autre jeu que l’AdC). 3/5
  • Le Continent Perdu part d’une bonne idée (qui a parlé de HEX) mais se limite à deux scènes pas vraiment passionnantes. 2/5
  • La Fiancée de la Momie est tout simplement le scénario que je trouve le plus mauvais. Un pitch sympa puis, passé le premier paragraphe c’est le feu de paille : le méchant qui était méchant est en fait gentil, la fille qui ressemble à la méchante ne sert à rien et on se retrouve avec un donjon (pardon une tombe) assez nulle. Bref 1/5
  • La Fabricante de Poupées est un très bon scénario de l’Appel de Cthulhu avec une horreur tombée du ciel. Très sympa mais un peu plus d’enquête aurait été top. 4/5
  • Les chamans nazis, miniatures venues de la nuit des temps avec un titre comme ça, on ne pouvait taper que dans du lourd et je n’ai pas été déçu. Le seul problème est que les joueurs ne retrouvent jamais la narration et doivent donc subir les scènes s’ils veulent que le scénario fonctionne. Avec pas mal de travail et un peu de Little Fears (http://www.legrog.org/jeux/little-fears), on peut en faire quelque chose de vraiment excellent. 4/5
  • Lune de Miel en Enfer entre Anaconda et savant fou. Très bon également. 4/5
  • Morts à l’Arrivée est un scénario de zombis classique sans plus. 3/5
  • L’Invasion est une enquête avec des loups-garous, moyen sans plus. 2/5
  • Les Créatures des Profondeurs ressemble vraiment à un scénario typique de l’Appel de Cthulhu. Je le trouve bon mais trop proche de son grand frère pour ne pas le comparer avec ceux de son grand frère (justement). 3/5
  • Fêtes ou Défaites est à mis chemin entre le film d’ado et d’horreur. J’adore tout simplement. C’est de plus (avec les Créatures des Profondeurs), l’un des seuls scénarios à pouvoir être joué by th book. 5/5
  • La Planète de l’Horreur est une sorte d’Alien VS le blob. Pas transcendant. Ni les scènes, ni la description des lieux, ni le « méchant » ou ses motivations. L’auteur n’a pas su se détacher de l’AdC. 1/5

 

En conclusion, je n’ai qu’une seule hâte : qu’un éditeur comme Sans Détour reprenne le tout, le retravaille pour moi et en fasse un vrai bouquin qui survit à son ouverture. Par contre, ne vous y trompez pas, c’est pour du one-shot si bien que d’autres systèmes d’horreur seraient plus adaptés que du Basic. De même, il me parait difficile de les inclure à vos jeux en campagne sauf peut-être (avec pas mal de travail) : La Fabricante de Poupées, Lune de Miel en Enfer.

Critique écrite en avril 2014.

Les éditions mentionnées sont celles de la version originale. Vous avez décelé une erreur ou une correction nécessaire, ou encore vous souhaitez compléter la description ? N'hésitez pas à contacter la passerelle !

Mots des auteurs

Aucun mot d'auteur sur cet ouvrage pour le moment.

Critiques

  • Moyenne des critiques

Autres versions

  • Ouvrage original :